La Bugatti Divo aperçue en essais

Chargement en cours
La Bugatti Divo aperçue en essais
La Bugatti Divo aperçue en essais
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 23 avril

La Bugatti Divo dévoilée par le constructeur de Moslheim dans le cadre du rassemblement « The Quail: A Motorsports Gathering », à Monterey, en Californie, en août dernier, est entrée dans son ultime phase de tests alors que se profile la livraison de ses premiers exemplaires.

La Supercar tricolore qui doit son nom au français Albert Divo, un pilote qui contribua à faire briller les couleurs de Bugatti sur les circuits entre 1928 et 1933, a été développée autour du modèle Chiron dont elle a notamment conservé la mécanique W16 8.0 litres quadri-turbo de 1 500 ch et 1 600 Nm.

La Divo diffère de la Chiron sur deux points essentiels : son poids réduit de 35 kg et son aérodynamique optimisée dont les effets conjugués garantissent une maniabilité accrue (en chiffre : une déportance accrue de 90 kg par rapport à la Chiron et une accélération latérale portée à 1.6 G).

La supersportive de Molsheim proposée en édition limitée (40 exemplaires seront assemblés) a évidemment séduit les amateurs de la marque, et tous les exemplaires disponibles étaient réservés avant même la présentation du modèle en Californie, malgré un prix de vente fixé à 5 millions d'euros.

Des propriétaires qui prendront prochainement livraison de leur modèle, dont les essais suivent leur cours comme en témoignent ces images de cette Divo en pleine séance de travail (sous 40° Celsius), aux mains de l'ingénieur Julia Lemke.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.