La Bugatti Centodieci poursuit son développement aux USA

Chargement en cours
La Bugatti Centodieci poursuit son développement aux USA
La Bugatti Centodieci poursuit son développement aux USA
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 15 octobre

Les ingénieurs de Bugatti mettent la dernière main à la préparation de la Bugatti Centodieci, dont l'exhaustif programme de développement a conduit un prototype aux États-Unis pour des essais menés dans des conditions de chaleurs extrêmes.

C'est un cortège de huit modèles Bugatti composé de trois versions Pur Sport et de quatre Chiron Super Sport revêtus d'un film noir mat, emmenées par un prototype Centodieci, qu'ont pu voir passer récemment les badauds sur un parcours menant ce convoi exceptionnel de la Californie en Arizona, via San Diego (800 kilomètres de voyage). Un périple qui avait pour but de tester dans des conditions de chaleur extrême (jusqu'à 45° C), les hyper-sportives de Molsheim.

« Les essais dans le désert chaud et sec nous aident énormément dans le processus de développement », explique Stefan Schmidt, ingénieur au service développement global des véhicules chez Bugatti. « Tous les modèles Bugatti doivent fonctionner parfaitement, quelle que soit la température, y compris les quelques Centodieci. Même si nous n'en créons que dix voitures, la procédure d'essai est tout aussi éreintante. Chaque modèle doit fonctionner parfaitement par tous les temps et dans toutes les conditions de circulation ».

Une équipe d'ingénieurs de 27 personnes s'est consacrée à cette étape critique du développement desdits modèles, équipés pour la circonstance de multiples capteurs (près de 200) permettant d'évaluer en permanence la fiabilité des systèmes électriques, de la télémétrie, des fréquences radio ou de la climatisation des véhicules, ainsi que du bon fonctionnement du châssis, du moteur W16 8.0 litres de 1 600 ch et de sa boîte de vitesses de la Centodieci. Un modèle qui dispose d'une prise d'air supplémentaire près du refroidisseur d'huile afin de réguler la température du moteur, et fait l'objet d'une attention encore plus particulière sur ce point.

« Avec la toute nouvelle carrosserie de la Centodieci, les modifications de flux d'air et la protection du compartiment moteur en verre, le comportement thermique change, surtout au-delà des 45° C ambiants ici », explique André Kullig, le chef de projet technique pour les projets few-of chez Bugatti.

Mais la Centodieci a sans surprise, passé sans encombre ce nouveau test avant d'entamer d'ultimes essais programmés dans les semaines qui viennent : l'hyper-sportive tricolore va en effet regagner l'Europe pour y effectuer ses derniers tests de conduite à grande vitesse et d'endurance sur une distance de 30 000 kilomètres.

Une fois son développement achevé, la Bugatti Centodieci pourra enfin entrer en production à Molsheim, et les dix exemplaires facturés 8 millions d'euros nets l'unité devraient gagner le garage de leurs propriétaires début 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.