La Bugatti Centodieci passe en soufflerie

Chargement en cours
La Bugatti Centodieci passe en soufflerie
La Bugatti Centodieci passe en soufflerie
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 2 septembre

Bugatti poursuit la préparation de l'édition limitée Centodieci en vue de sa livraison l'année prochaine, aux dix clients qui en ont fait l'acquisition.

Une préparation qui passe par un passage en soufflerie auquel chaque modèle Bugatti à droit au cours de son développement, et qui intervient après la simulation sur ordinateur et le lancement du premier prototype.

La Centodieci présentée à l'été 2019, a été conçue comme un hommage à la Bugatti EB110 qui au début des années 90, a replacé la marque française sur le devant de la scène automobile. L'hypersportive de Molsheim animée par un bloc W16 8.0 litres développant 1 600 ch, affiche des caractéristiques aérodynamiques différentes des autres modèle Bugatti, qu'il s'agisse de La Voiture Noire ou des modèles Chiron et Divo.

« Pour nous, en tant qu'ingénieurs, cela ne fait aucune différence que nous construisions une, dix ou 500 unités de notre voiture hyper sportive », explique André Kullig, chef de projet technique pour les projets one-off et few-off chez Bugatti. « L'effort reste toujours le même, car nous devons et voulons respecter et dépasser toutes les normes de qualité et de sécurité d'une grande série ».

Lors de son passage en soufflerie, la Centodieci est exposée à des rafales allant jusqu'à 300 km/h, développées par un moteur de 9300 ch entraînant une hélice de huit mètres qui fournit un flux d'air intensif et permanent. De quoi tester le véhicule dans des situations variées et permettre aux ingénieurs de s'assurer qu'il proposera une conduite la plus équilibrée possible sur toute la plage de vitesse allant de 0 à plus de 300 km/h.

« Une fois que nous avons trouvé le réglage optimal, nous continuons de tester d'autres variantes pour voir comment la Centodieci réagit », explique André Kullig. « Quelles que soient la vitesse et la situation de conduite, la Centodieci se comporte de manière sportive et neutre et reste entièrement contrôlable à tout moment, et ce malgré son extrême puissance ».

La prochaine étape du développement de la Centodieci passera par des tests à haute vitesse réalisés sur piste. Le modèle sera ensuite assemblé en dix exemplaires et livré aux dix clients qui en ont fait l'acquisition pour un montant de 8 millions d'euros nets l'unité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.