La BRM P15 V16 MkI prête pour le Goodwood Revival

Chargement en cours
La BRM P15 V16 MkI prête pour le Goodwood Revival
La BRM P15 V16 MkI prête pour le Goodwood Revival
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 14 septembre

Le premier des trois châssis BRM P15 V16 MkI de compétition, construits pour commémorer le 70ème anniversaire de la marque britannique, a effectué ses premiers tours de roue sur le circuit de Blyton Park, dans le Lincolnshire, avant sa présentation au Goodwood Revival en fin de semaine (17 au 19 septembre).

C'est un rêve d'enfant qui se réalise pour John Owen, 82 ans, le fils du Team Manager de la structure britannique de Formule 1 BRM, Sir Alfred Owen. John Owen s'était promis d'entendre de nouveau rugir le bloc 16 cylindres 1.5 litre de la monoplace Type 15 Mk1 BRM, qui s'illustra sur les circuits internationaux au début des années 50, et de voir évoluer en piste la reproduction de ce châssis mythique. C'est désormais chose faite depuis peu.

Après avoir démarré le fameux bloc 16 cylindres en mars dernier (au banc), British Racing Motors (BRM) a en effet franchit une nouvelle étape en effectuant le shakedown du premier des trois châssis Type 15 Mk1 BRM reconstruits selon les plans originaux de la marque. Un essai réalisé par Rob Hall (le fils Rick Hall) en présence de John Owen, qui n'est autre que le nouveau propriétaire de la voiture.

Ce méticuleux travail de « recréation » a été réalisé par l'équipe britannique de Hall & Hall installée dans le Lincolnshire, et dont le fondateur Rick Hall a fait partie de l'aventure BRM en F1 au début des années 70. Un travail conséquent quand on sait qu'à lui seul, le bloc V16 de la Type 15 Mk1 (l'un des moteurs les plus complexes de son époque) est constitué de quelque 36 000 pièces.

« Ça a été une incroyable aventure pour nous tous à Hall and Hall », a commenté Rick Hall. « Le premier des trois nouveaux Mk1 V16 étant maintenant terminé, nous porterons notre attention sur les deux numéros de châssis restants. Avec tous les obstacles techniques maintenant surmontés en toute sécurité, nous sommes confiants quant au fait que nous pouvons créer une Formule 1 des années 1950 vraiment magnifique, flambant neuve, historiquement authentique et pourtant totalement compétitive de course ».

En plus de ce châssis qui rappellera les grandes heures de la marque BRM (la Type 15 Mk1 disputa notamment le GP de Formule 1 de Grande-Bretagne 1951 avec Juan Manuel Fangio et Jose Froilan Gonzalez), plus de 35 châssis BRM de compétition assemblés entre 1949 et 1974, seront également présents au Goodwood Revival pour célébrer les 70 ans de BRM.

Photo : Rob Hall à bord de la BRM P15 V16 MkI sur le circuit de Blyton Park

Vos réactions doivent respecter nos CGU.