L'électrique conserve le sourire et le diesel pleure

Chargement en cours
L'électrique conserve le sourire et le diesel pleure
L'électrique conserve le sourire et le diesel pleure
1/3
© Motorlegend

, publié le 6 avril

Le mois de mars ne restera pas dans les annales pour les constructeurs automobiles avec des ventes en forte baisse. En effet, sur ce mois, seulement 147 079 voitures neuves ont été immatriculées en France sur le marché des particuliers contre 182 774 en 2021, et 225 818 en 2020 soit respectivement une baisse de 19,53 et 34,87 % !

Dans un contexte difficile, notamment avec la guerre qui se déroule en Ukraine et la forte hausse du prix des carburants fossile et plus particulièrement du diesel, l'électrique tire-t-il son épingle du jeu ?

Nul besoin d'entretenir un quelconque suspense : c'est bien le cas. En effet, en mars, 19 835 voitures électriques ont été immatriculées. Cela représente une part de marché de 13,45 % et une hausse par rapport au même mois l'année dernière de quasiment 27 %. Le grand perdant est sans surprise le diesel qui atteint son solde le plus bas avec une part de marché de 14,33 % soit 21 075 ventes. L'électrique rattrape donc bel et bien le diesel en France. La bascule a déjà été faite dans certains pays européens et notre pays pourrait très bien suivre le mouvement. Au total, les modèles classiques, essence et diesel, ont totalisé 78 519 ventres tandis que les modèles plus « verts » (électrique, hybrides, hybrides rechargeables, hydrogène, GPL...) tutoient les 69 000 ventes.

Chez les constructeurs généralistes, la part de l'électrique sur les ventes totales atteint les sommets avec 48 % chez Fiat dont la 500e rencontre toujours un énorme succès. Chez les Coréens Kia et Hyundai, l'électrique dépasse les 20 % des ventes avec respectivement 26 et 21 %. La Dacia Spring se vend bien et représente d'ores et déjà 17 % des immatriculations de la marque en mars.

Pour rentrer un peu plus dans le détail, la Tesla Model 3 est toujours l'électrique la plus vendue avec 3882 immatriculations en mars devant la Dacia Spring (2111 unités) et la Renault ZOE (1117 unités). Vient ensuite la Tesla Y avec 968 ventes.

L'Hybride semble commencer à avoir un peu plus de peine à séduire puisque ce segment affiche une baisse des ventes de 9 %. Il totalise toutefois avec ses 28 220 ventes encore 19,4 % de parts de marché. L'hybride rechargeable est stable avec une PDM de 7,93 % et 11 690 ventes.

La fin du mois de mars est aussi l'occasion de tirer un bilan sur le premier trimestre de l'année 2022. Les ventes de voitures électriques s'élèvent à 43 506 unités, soit une hausse de 42,7 % par rapport à la même période en 2021. Le diesel s'effondre avec une baisse de 44,06 % (60 201 ventes) et la situation n'est pas brillante non plus pour l'essence : 139 993 unités en 2022 contre 192 271 en 2021 pour le premier trimestre, soit une baisse de 27,19 %.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.