L'Audi TT autonome au Nevada

Chargement en cours
L'Audi TT autonome au Nevada
L'Audi TT autonome au Nevada
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 9 janvier

En naissant, l'automobile avait pour vocation de déplacer les population plus facilement et plus rapidement. Au fil des années et des avancées technologiques, le souci des constructeurs et des gouvernements était de protéger au mieux conducteur, passagers et passants en proposant diverses aides à la conduite. Mais il semblerait que la machine s'emballe au point de tout simplement... supprimer le conducteur !

Malgré les nombreux essais de Google, c'est Audi qui décroche le titre de premier fabricant d'automobiles (le terme prend tout son sens) pilotées. Comprenez donc que la voiture peut se diriger d'un point donné à l'autre sans l'intervention du conducteur (sauf en cas d'urgence, comme dans les avions).

L'Audi TT-S développée en partenariat avec l'université de Stanford vient en effet de recevoir une autorisation officielle de circuler dans l'état du Nevada. Il faut dire que le coupé allemand a déjà à son actif d'avoir gravi la côte de Pikes Peak en 27 minutes, et d'avoir filé à 193 km/h sur circuit.

Dans quelques années, il n'est pas impossible que ce système voie le jour dans nos autos sous diverses formes : certains pourraient se rendre au travail en lisant le journal et les risques d'embouteillages et d'accidents pourraient être réduits.

Reste que si BMW suit à son tour cette tendance, il devra changer son slogan "Le plaisir de conduire" !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.