Immatriculations janvier 2018 : on garde le rythme

Chargement en cours
Immatriculations janvier 2018 : on garde le rythme
Immatriculations janvier 2018 : on garde le rythme
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 9 février

Après une belle année 2017, où les immatriculations de voiture neuve ont progressé de 4,7%, 2018 semble continuer sur la même lancée. En effet, l'augmentation est de 2,5%, avec 156 851 voitures particulières neuves immatriculées.

Si les deux groupes français affichent des performances meilleurs que la moyenne du marché, C'est PSA qui tire le mieux son épingle du jeu avec + 18,5%. Mais ce chiffre est trompeur car il intègre, pour la première fois, les ventes d'Opel (5 437 en janvier). En ne comptabilisant que Citroën, DS Automobiles et Peugeot, le progrès n'est « que » de 6,9%, ce qui reste tout de même largement supérieur à celui de son rival du Losange, qui affiche +2,9%. Un score uniquement dû à Dacia (+14,3% grâce aux premières livraisons du nouveau Duster) car Renault seul recule de 0,7%. Au chapitre des perdants, on trouve également DS Automobiles avec -13,7%. Pour Citroën (+2,7%) et, surtout, pour Peugeot (+10,5%), les affaires sont nettement plus florissantes.

Coté énergies, le diesel continue sa descente aux enfers, sa part de marché tombant à 41%. Hormis les véhicules flexfuel et les électriques, toutes les autres énergies en profitent pour augmenter significativement leur portion du gâteau. Par rapport au même mois de 2017, les hybrides passent de 4,3% à 5,33% (dont 0,67% contre 0,3% pour les hybrides rechargeables) et les bi-carburations de 0,02% à 0,09%. Mais celui qui tire le mieux son épingle du jeu, c'est le sans-plomb. Désormais, plus d'une voiture neuve sur deux vendues en France s'en abreuve (52,61% du marché contre 46,3% en janvier 2017).

Chez les étrangères, les écarts sont très conséquents entre vainqueurs et perdants. Dans le premier camp, on trouve Hyundai (+17%), Mercedes (+39,4%), Mini (+23,9%) et Skoda (+15%). Dans le second, Audi (-28,3%), BMW (-10%) et Volkswagen (-17,7%). Des chiffres qui restent logiques au vu des cycles produits de la plupart de ces marques, celles qui progressant ayant lancé des nouveautés importantes ces derniers mois (i30 et Kona pour Hyundai, Countryman pour Mini, Kodiaq et Karoq pour Skoda), tandis que celles qui chutent attendent de pouvoir livrer des modèles cruciaux (prochains Q3 et A3 pour Audi, nouvelle Série 3 et X3 pour BMW, nouveaux T-Roc et Polo pour Volkswagen).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.