Hybride : Bentley tenté

Chargement en cours
Hybride : Bentley tenté
Hybride : Bentley tenté
1/2
© Motorlegend

, publié le 29 août

Le directeur de Bentley, Wolfgang Dürheimer, dévoile une part de ses plans visant la mécanique des produits de la marque.

Les modèles Bentley sont aujourd'hui motorisés par un W12 6.0 biturbo (Conti GT, GTC, Flying Spur) ou un V8 6.75 biturbo (Mulsanne). Puis viendra très prochainement sous le capot du coupé Continenal GT, un V8 4.0 biturbo partagé avec Audi.

À l'avenir, W. Dürheimer semble mettre de côté les blocs carburant à l'E85 ou tout autre biocarburant, un temps plébiscités. Il a également laissé entendre que le futur SUV de la marque devrait s'équiper du V12 TDI déjà utilisé par l'Audi Q7, et ce malgré les dires de Brian Gush l'an dernier. Le responsable des moteurs Bentley avait en effet dit « non au diesel ». Le V12 TDI développe actuellement 500 ch et 1 000 Nm. Puis, W. Dürheimer aura récemment confirmé auprès du magazine Car and Driver le développement – grâce au Groupe Volkswagen – d'une motorisation hybride rechargeable. Un système qui serait capable de fonctionner à allure modérée en mode tout électrique (jusqu'à une trentaine de kilomètres d'autonomie). Mais un système qui ne s'associerait selon Dürheimer qu'à un moteur à douze cylindres.

Aujourd'hui, avec plus de 10 000 blocs de ce type livrés chaque année, Bentley s'avère être le plus gros vendeur de moteurs 12-cylindres au monde. Le directeur de la firme anglaise estime alors que ce type de motorisation reste important pour l'attrait de Bentley auprès de la clientèle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.