Geely ne rachètera pas Fisker

Chargement en cours
Geely ne rachètera pas Fisker
Geely ne rachètera pas Fisker
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 20 mars

Les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour Fisker, qui a vu son fournisseur de batteries faire faillite, son fondateur démissionner et la production de l'Atlantic mise en suspens : le chinois Geely, intéressé un temps par le rachat de l'entreprise, s'est retiré de la course.

Fisker parviendra-t-il à surmonter les coups durs qui se sont succédés ces derniers mois ? On pouvait l'espérer avec l'arrivée à la table des négociations pour le rachat du constructeur du groupe chinois Geely, qui possède par ailleurs Volvo, et de Dongfeng. Mais le premier a jeté l'éponge devant les exigences du gouvernement américain.

En effet, le Département américain de l'énergie a consenti un prêt de 529 millions de dollars à Fisker pour lancer la production de l'Atlantic dans l'usine du Delaware. A ce titre, il a un droit de regard sur la procédure de rachat et, selon des sources relayées par Reuters, a exigé que la production et les emplois soient maintenus aux États-Unis. Une exigence jugée trop risquée par Geely, qui a préféré se retirer. Reste Dongfeng sur lequel reposent les espoirs de survie de Fisker...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.