Fisker, nouveau coup dur

Chargement en cours
Fisker, nouveau coup dur
Fisker, nouveau coup dur
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 23 avril

Fisker semble se diriger, lentement mais sûrement, vers la faillite : après s'être séparé de 75% de son personnel il y a trois semaines, le constructeur américain n'a pas versé le premier remboursement du prêt accordé par le Département de l'énergie. Ce dernier s'est donc servi dans les caisses.

Selon le Wall Street Journal et le Los Angeles Journal, le gouvernement américain a puisé 21 millions dans les caisses de Fisker qui, d'après son directeur exécutif, devait rembourser lundi dix des 192 millions de dollars prêtés par le Département de l'énergie, sur les 529 millions que ce dernier devait initialement accorder. En effet, l'année dernière, le gouvernement a stoppé à 192 millions le versement de ce prêt initial, car Fisker ne remplissait plus les conditions établies lors de la signature.

Le Département de l'énergie justifie cette action au nom des contribuables américains. L'administration Obama est critiquée par l'opposition pour sa gestion du remboursement de prêts accordés à des entreprises impliquées dans les énergies propres et une réunion devrait se tenir bientôt avec les responsables de Fisker. Cette somme de 21 millions de dollars ne provient pas du prêt accordé, mais de la vente de véhicules et de l'argent de certains investisseurs. Affaire à suivre…

Vos réactions doivent respecter nos CGU.