Fin du moteur thermique : l'Italie veut protéger Ferrari et Lamborghini

Chargement en cours
Fin du moteur thermique : l'Italie veut protéger Ferrari et Lamborghini
Fin du moteur thermique : l'Italie veut protéger Ferrari et Lamborghini
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 8 septembre

Alors que la Commission européenne travaille à la fin des véhicules à moteurs thermiques à l'horizon 2035, le gouvernement italien a entamé des discussions avec l'Union Européenne pour protéger Ferrari et Lamborghini.

Le gouvernement de Mario Draghi avance en effet que les deux constructeurs en question évoluent sur un secteur (les Supercars) bien particulier, et qu'ils produisent une quantité limitée de véhicules. Ils ne pourraient donc faire l'objet des mêmes règles que les constructeurs dont les modèles sont produits massivement.

« Ces voitures nécessitent une technologie et des batteries spéciales pour assurer la transition », explique Roberto Cingolani, le Ministre de l'Écologie et de la Transition italien. « Une étape importante est que l'Italie gagne en autonomie dans la production de batteries hautes performances ».

Actuellement aucun des deux constructeurs ne propose de modèle purement électrique. Ferrari dispose à son catalogue de modèles hybrides et commercialisera son premier modèle 100 % électrique (un Crossover) en 2025. Quant au constructeur de Sant'Agata Bolognese, si il a déjà présenté un concept électrique (Terzo Millennio en 2017) et un modèle hybride (la Sian animée par un V12 hybride basé sur des supercondensateurs), il devrait disposer d'une gamme 100 % hybride d'ici à la fin de l'année 2024. Celle-ci comprendra notamment l'héritière du modèle Aventador qui sera animée par un bloc V12 associé à une technologie hybride.

Il est à noter que le projet de la Commission Européenne de bannir définitivement les moteurs à combustion interne en 2035 (projet intégré à son « Pacte vert »), sera discuté au Parlement européen et en Conseil des ministres, et aucune décision ne devrait être entérinée avant deux ans.

Source : Bloomberg

Illustration : Lamborghini Sian

Vos réactions doivent respecter nos CGU.