Ferrari Purosangue : de la complexité de produire un SUV

Chargement en cours
Ferrari Purosangue : de la complexité de produire un SUV
Ferrari Purosangue : de la complexité de produire un SUV
1/2
© Motorlegend

publié le 17 novembre

Le premier SUV proposé par le constructeur au cheval cabré, connu sous le nom de « Purosangue », est plus compliqué à développer que les sportives de la marque selon le Directeur Technique de Ferrari, Michael Leiters.

C'est ce que celui-ci a laissé entendre dans un entretien accordé aux Britanniques de Top Gear, qui lui demandaient si il était plus difficile de mettre au point la technologie hybride de la SF90 Stradale ou de concevoir un SUV qui porte la marque de Ferrari.

« La SF90 Stradale était un vrai challenge, mais le SUV Purosangue présente un autre niveau de complexité », a-t-il ainsi expliqué. « Cela signifie que nous avons besoin d'une certaine culture et de procédures de test spécifiques afin de pouvoir répondre aux exigences des clients amateurs de SUV. Mais je suis confiant. Personnellement j'ai contribué à la création de nombreux modèles SUV (avec Porsche) et je pense savoir ce dont a besoin un SUV pour être un vrai modèle Ferrari. Quand le temps sera venu, nous vous montrerons qu'il n'y a pas de contradiction à cela ».

On ne connait pas encore les spécifications techniques de ce Purosangue qui viendra concurrencer sur le segment des SUV sportifs, les modèles Bentley Bentayga, Porsche Cayenne, Audi RS Q8 et autre Lamborghini Urus, mais il pourrait hériter du bloc V8 3.9 litres biturbo de plus de 600 ch qui équipait la GTC4Lusso dont le constructeur italien a officialisé l'arrêt de la production cette année.

Ferrari a encore le temps de préciser tous les détails concernant ce SUV Purosangue, puisque la commercialisation de celui-ci n'est pas attendue avant 2022.

Photo : Ferrari SF90 Stradale

Source : Top Gear

Vos réactions doivent respecter nos CGU.