Expo Moteurs de rêve à l'ACF

Chargement en cours
Expo Moteurs de rêve à l'ACF
Expo Moteurs de rêve à l'ACF
1/5
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 3 mai

Il y a 120 ans, des pionniers de la conquête du ciel créaient l'Aéroclub de France. Ce que l'on sait moins, c'est que cet "AéCF" était en fait une émanation de l'Automobile Club de France (ACF), fondé trois ans auparavant.

Pour fêter l'anniversaire de l'Aéroclub de France, celui-ci s'est associé à l'ACF ainsi qu'au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget pour organiser une mini-exposition au siège de l'ACF, place de la Concorde à Paris. Son titre : "Moteurs de rêve, 1898-2018".

Car s'il est bien deux industries qui sont nées ensemble et ont longtemps grandi en parallèle, ce sont l'automobile et l'aéronautique. D'abord parce que les deux avaient besoin de moteurs légers et performants, et que ce sont souvent des motoristes de l'automobile qui ont fourni les avionneurs. Ensuite, parce qu'à cette époque les pionniers étaient des "sportsmen", des passionnés de vitesse, de sensations fortes, des hommes et (parfois) des femmes désireux de repousser les limites, sur terre comme dans les airs.

L'exposition rappelle ainsi que Louis Blériot fut d'abord fabricant de lanternes pour automobiles. Que les frères Farman pilotèrent des Panhard & Levassor avant de construire des automobiles de grand luxe. Et n'oublions pas Gabriel Voisin, qui se reconvertira en 1918 dans la production de voitures.

Cette petite exposition met à l'honneur deux coupes Gordon-Bennett ainsi qu'un moteur d'avion Grégoire. C'est peu, mais c'est, on l'espère, la première étape d'une longue et fructueuse collaboration entre l'ACF, l'AeCF et le Musée de l'Air, vénérables institutions en plein renouveau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.