Environnement : 11 zones à faibles émissions (ZFE) en 2021

Chargement en cours
Environnement : 11 zones à faibles émissions (ZFE) en 2021
Environnement : 11 zones à faibles émissions (ZFE) en 2021
1/2
© Motorlegend

publié le 20 novembre

Habitants des grandes métropoles françaises, préparez-vous à de futures restrictions de circulation ! En effet, les fameuses zones à faibles émissions (ZFE), qui permettent aux élus locaux d'interdire l'accès à certaines catégories de véhicules, sont appelées à se multiplier, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili ayant décidé de leur donner un grand coup d'accélérateur.

Actuellement au nombre de quatre (métropoles de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole et Grand Paris, plus la ville de Paris), ces ZFE seront onze l'an prochain, avec l'arrivée des métropoles d'Aix-Marseille-Provence, Nice-Côte d'Azur, Toulon-Provence-Méditerranée, Toulouse, Montpellier-Méditerranée, Rouen-Normandie et Strasbourg.

Ce n'est pas tout : si les métropoles en question n'arrivent pas à respecter les normes européennes en matière de pollution, l'État s'en mêlera et imposera des restrictions de circulation pour les véhicules classés Crit'Air 3,4 et 5 dès 2023. Un tiers du parc automobile serait potentiellement concerné. Les agglomérations de Paris, Lyon et Marseille sont particulièrement dans le collimateur du ministère.

Et ce n'est que le début, puisque le ministère entend étendre les ZFE à toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants à l'horizon 2025, soit 35 nouveaux territoires qui pourraient être concernés. Il travaille en parallèle à l'homologation d'un système de contrôle automatisé afin de pouvoir verbaliser les contrevenants qui oseraient braver les interdictions.

Un conseil : roulez encore tant que vous le pouvez !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.