Entrée en production imminente pour la Bugatti Centodieci

Chargement en cours
Entrée en production imminente pour la Bugatti Centodieci
Entrée en production imminente pour la Bugatti Centodieci
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 29 mars

Après plusieurs mois de développement, la Bugatti Centodieci en a terminé avec les essais routiers et autres tests sur circuits. Elle va prochainement entrer production pour que ses acquéreurs soient livrés avant la fin de l'année en cours.

La Bugatti Centodieci dévoilée en 2019 dans le cadre de la Monterey Car Week californienne, fait partie des éditions très limitées proposées par le constructeur de Molsheim. Ce véhicule présenté l'année des 110 ans de la marque tricolore, s'inspire au niveau de son design, de la Supercar EB110 commercialisée dans les années 90. La Centodieci est propulsée de 0 à 100 km/h en 2.4 secondes par son bloc W16 8.0 litres de 1 600 ch, et elle est en mesure d'évoluer à 380 km/h en vitesse de pointe (vitesse limitée électroniquement).

Les ingénieurs de Molsheim peaufinent depuis plusieurs mois les réglages de cette spectaculaire super-sportive, et plusieurs d'entre eux étaient présents sur la piste italienne de Nardò, dans les Pouilles, pour y réaliser selon un protocole extrêmement précis, les essais d'endurance finaux. La Centodieci (un prototype proche de la série) y a accumulé plus de 50 000 km d'essais au total, bouclant parfois jusqu'à 1 200 km par jour.

Dans l'enceinte de ce complexe étendu sur 700 ha et accueillant 70 km de piste au total (dont l'anneau de 12.6 km), qui a vu de nombreuses voitures y signer des performances exceptionnelles, les ingénieurs de Bugatti ont tout examiné une toute dernière fois : la conduite sur différentes surfaces, humides et sèches, le moindre mouvement du volant, le freinage, l'accélération, la répartition des charges en virage, la fonctionnalité des systèmes d'assistance au conducteur. La Centodieci devra garantir à ses propriétaires une expérience digne de Bugatti.

« Nous testons une dernière fois chaque élément sur le véhicule, en veillant à la fonctionnalité et à la durabilité, avant que les premières unités de la Centodieci n'entrent en production », explique Carl Heilenkötter, chef de projet sur les projets One-Off et Few-Off chez Bugatti. « La Centodieci est poussée délibérément à sa limite de charge afin de garantir une tenue de route parfaite et absolument fiable au plus haut niveau, même dans des situations extrêmes. Même si la plupart des véhicules n'atteignent jamais cette plage de sollicitation, elle est testée. C'est la philosophie de la marque, c'est pour cela que nous faisons cet énorme effort de test. Bugatti représente des exigences de qualité, de longévité et de satisfaction client maximales ».

Les dix exemplaires de la Centodieci promis à la production, et facturés quelque 8 millions d'euros nets l'unité, peuvent désormais être assemblés à l'Atelier de Molsheim. Cette phase y débutera dans quelques semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.