Doublé Toyota lors de la 89ème édition des 24 Heures du Mans

Chargement en cours
Doublé Toyota lors de la 89ème édition des 24 Heures du Mans
Doublé Toyota lors de la 89ème édition des 24 Heures du Mans
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 22 août

Toyota Gazoo Racing a remporté son quatrième succès consécutif dans la Sarthe grâce à un doublé des nouvelles Toyota GR010 Hybrid à l'issue de la 89ème édition des 24 Heures du Mans.

Après plusieurs tentatives infructueuses, le trio Kobayashi/Conway/Lopez (n°7) inscrit pour la première fois son nom au palmarès de l'épreuve, Kobayashi devenant le quatrième pilote japonais à réaliser cette performance après Masami Sekiya (1995), Seiji Ara (2004) et Kazuki Nakajima (2018, 2019 et 2020).

Malgré quelques problèmes techniques solutionnés pendant la nuit, et de petites erreurs de ses pilotes officiels, Toyota a monopolisé les deux premières places de l'épreuve après que la n°8 (Buemi/Nakajima/Hartley), accidentée en tout début de course lors d'un contact avec l'une des deux Glickenhaus 007 LMH, est remontée au classement pour finir sous le drapeau à damier à deux tours de la voiture sœur.

En embuscade derrière les deux machines nipponnes, l'Alpine A480-Gibson de l'équipage Lapierre/Vaxiviere/Negrao a dû batailler avec les machines de la Scuderia Cameron Glickenhaux durant tout le premier tiers de la course, avant de se détacher légèrement pour aller chercher la troisième marche du podium final. Le meilleur résultat de la marque au Mans (au scratch) depuis son succès de 1978 avec l'A442B.

Pour leur première apparition dans la Sarthe, les deux Glickenhaus 007 LMH n'ont pas non plus déçu, en ralliant toutes les deux l'arrivée aux 4ème et 5ème places finales, devant un peloton de châssis LMP2 engagés dans une lutte intense conclue sur un rebondissement de dernière minute.

Alors qu'elle dominait l'épreuve avec une trentaine de secondes d'avance sur la voiture sœur, l'Oreca 07-Gibson n°41 du Team WRT (Kubica/Delétraz/Ye) s'est en effet arrêtée dans la descente du Dunlop à l'entame du dernier tour de course, abandonnant ainsi toute chance de bien figurer, et laissant filer la victoire au profit de la voiture n°31 du Team WRT (Frijns/Habsburg/Milesi) qui saisissait cette opportunité pour s'imposer devant l'Oreca 07-Gibson n°28 du Team Jota (Gelael/Vandoorne/Blomqvist) au terme d'un finish haletant.

En catégorie GT enfin, la Ferrari 488 Evo n°51 du Team AF Corse emmenée par le trio Pier Guidi/Calado/Ledogar s'est imposée en GTE-Pro devant la Corvette C8.R n°63 de Garcia/Taylor/Catsburg et la Porsche 911 RSR n°92 de l'équipage Estre/Jani/Christensen, tandis que la Ferrari 488 Evo n°83 d'AF Corse (Perrodo/Nielsen/Rovera) offrait de son côté le doublé au constructeur italien en décrochant la victoire en GTE-Am.

Grâce à ce nouveau succès, le quatrième de la saison en autant de courses disputées, Toyota Gazoo Racing est plus que jamais en tête du Championnat du Monde d'Endurance Hypercar devant Alpine et Glickenhaus Racing. Tous ont maintenant rendez-vous pour les deux dernières épreuves de la saison, les 6 Heures et les 8 heures de Barheïn, qui se tiendront le 30 octobre et le 6 novembre prochains.

Crédit photo : Toyota

Vos réactions doivent respecter nos CGU.