Diesel : des tests sur des singes et des humains

Chargement en cours
Diesel : des tests sur des singes et des humains
Diesel : des tests sur des singes et des humains
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 30 janvier

Un nouveau scandale pour l'industrie automobile allemande : après le Dieselgate, le "Monkeygate" ! Selon une enquête du New York Times, BMW, Daimler, Volkswagen et l'équipementier Bosch se sont livrés à des tests d'émissions de véhicules diesel sur des des singes de laboratoire.

Ces tests, se focalisant sur les effets sur l'organisme des oxydes d'azote (NOx) ont été réalisés en 2014 aux États-Unis par un organisme financé par les quatre partenaires, l'EUGT (Europäische Forschungsvereinigung für Umwelt und Gesundheit im Transportsektor, soit Association européenne de recherche pour l'environnement et la santé dans le secteur des transports). L'EUGT a été mis en liquidation suite au scandale du Dieselgate.

Les constructeurs incriminés se sont tout de suite mis en retrait de l'institut, Volkswagen expliquant par exemple dans un communiqué "prendre clairement ses distances avec toute forme de maltraitance d'animaux". Mais le scandale a pris une autre dimension lorsque le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung a révélé lundi que des tests ont également été effectués sur 25 cobayes humains.

La classe politique allemande a vivement réagi : la ministre fédérale de l'Environnement Barbara Hendricks s'est déclarée "écoeurée", tandis que le ministre de l'Économie du Land de Basse-Saxe (actionnaire de Volkswagen) Bernd Althusmann, estimait ces expérimentations "absurdes et inexcusables". Au sommet de l'État, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel a qualifié ces expérimentations d'"injustifiables d'un point de vue éthique".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
128 commentaires - Diesel : des tests sur des singes et des humains
  • avatar
    badis -

    He! modérateur à quoi vous jouez?

  • avatar
    badis -

    He! modérateur à quoi vous jouez?

  • avatar
    DIACLASE01 -

    Et nous sommes en 2018 ? Honteux quand on prétend "protéger" la population des émissions nocives. A moins que tout cela ne serve qu'à les disculper du dieselgate ?

  • avatar
    Yannamarre -

    Ce sont des tests à peu de choses prés identiques à ceux qui se pratiquait pendant la deuxième guerre mondiale.

  • avatar
    FelixM -

    Selon l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé, il y a chaque année dans le monde 5 millions de morts à cause de la pollution de l'air. Les principales causes en sont les centrales à charbon et la circulation automobile. Comment réduire cette mortalité, sinon en édictant des normes d'émission ? Comment établir ces normes, sinon en connaissant suffisamment bien l'effet des doses de chaque polluant sur la santé ? Comment connaître ces effets, sinon en menant des expériences scientifiques contrôlées et sécurisées, avec des doses faibles, sur des volontaires ?
    D'un côté 5 millions de morts chaque année, de l'autre quelques dizaines d'individus qui acceptent de faibles doses pour réduire la mortalité de millions de personnes.
    Le scandale n'est pas que des expériences soient menées, ce serait plutôt qu'elles ne le soient pas.
    Bien entendu, il est indispensable de vérifier cas par cas que les protocoles utilisés ne mettent pas en danger la santé des volontaires. Rappelons que les expériences durent quelques minutes, la pollution, elle, est quasi permanente sur toute la durée de la vie des populations.

    avatar
    badis -

    j'ai fait le test du mouchoir blanc sur les pots d'échappements de mes 2 voitures, il est resté blanc sur le diesel de 10cv doté d'un pot catalytique comme tous les véhicules diesel actuels et il est devenu tout noir en 2 minutes sur la petite essence de 4cv, alors les particules fines et le reste je n'y croit pas. Ce qui est sûr c'est qu'il y a beaucoup plus de taxes à gagner sur les voitures que sur les bateaux et les chaudières qui polluent 100 fois plus.