Deux Bugatti sur mesure sortent des ateliers de Molsheim

Chargement en cours
Deux Bugatti sur mesure sortent des ateliers de Molsheim
Deux Bugatti sur mesure sortent des ateliers de Molsheim
1/11
© Motorlegend

, publié le 20 avril

Si aucun modèle Bugatti n'est semblable à son voisin, les Chiron Super Sport et Chiron Pur Sport récemment sorties des ateliers de Molsheim revêtues d'une peinture « Vagues de lumière », réalisée à la main, sortent vraiment de l'ordinaire.

La nouvelle finition « Vagues de lumière » proposée par le département Sur Mesure du constructeur de Molsheim, s'inspire des effets proposés par la lumière aussi bien en intérieur (sous des éclairages intenses par exemple) qu'en extérieur (lumière naturelle). Elle n'est pas sans rappeler la finition proposée en 2011 sur un châssis Veyron 16.4 Grand Sport baptisé « L'Or Blanc », réalisée à l'époque en partenariat avec la Königliche Porzellan-Manufaktur de Berlin.

Le premier modèle à avoir fait l'objet de cette finition « Vagues de lumière » a été dévoilé il y a quelques jours : il s'agit d'un des premiers exemplaires de l'hypersportive Chiron Super Sport assemblé par Bugatti.

Ce châssis est habillé d'une livrée « bleu Californie » rehaussée de motifs de couleur « arancia mira » dont l'application sur le véhicule a nécessité plusieurs semaines de travail aux spécialistes de Bugatti. Le processus de création dure environ cinq semaines, et comprend la création de formes en 2D qui seront appliquées sur les surfaces du véhicule, puis la réalisation de la peinture elle-même, faite à la main couche après couche et terminée par l'application de plusieurs couches de vernis transparent.

Cette Chiron Super Sport qui arbore le n°38 et repose sur un set de jantes en magnesium, a également fait l'objet de finitions de couleur « arancia mira » dans son luxueux habitacle habillé de cuir.

Cette Chiron Super Sport était accompagnée lors de sa sortie de l'Atelier de Molsheim, d'un modèle Chiron Pur Sport également revêtu de cette peinture « Vagues de lumière ». Sa carrosserie « bleu carbone » est ornée de rayures de teinte nocturne, du drapeau tricolore national français (visible sur les plaques latérales de l'aileron arrière), et le chiffre « 9 » est peint en « bleu de course français » sur la calandre en fer à cheval de l'hypersportive. Un thème que l'on retrouve enfin dans l'habitacle du véhicule, réalisé à partir de cuirs « noir béluga » et « bleu de course français ».

Ces deux modèles devraient sans aucun doute convaincre les clients de la marque tricolore, si ce n'est déjà fait, de faire appel au programme Bugatti Sur Mesure pour parfaire les finitions de leur nouveau véhicule.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.