De nouvelles voitures-radar privées

Chargement en cours
De nouvelles voitures-radar privées
De nouvelles voitures-radar privées
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 14 mai

Depuis mars 2018, des voitures-radar confiées à des chauffeurs d'entreprises privées sillonnent la Normandie, région-test pour cette nouvelle arme anti-chauffards, appelée à être déployée à terme dans le reste du pays.

Si l'on en croit l'hebdomadaire Auto Plus, ce déploiement va s'accélérer l'an prochain. En effet, un nouvel appel d'offres a été lancé pour 60 véhicules destinés à être mis en service en Bretagne, Pays de la Loire et Centre Val de Loire dès janvier 2020. L'objectif reste le même : confier ces autos à des conducteurs employés par des sociétés privées, de manière à les faire circuler un maximum (l'hebdomadaire parle même de "6 heures par jour, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24" !).

Bien évidemment, la Sécurité Routière se veut rassurante, expliquant que les entreprises en question seront rémunérées au kilomètre parcouru, et non au nombre d'infractions relevées.

Reste que ces voitures-radar n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. La trentaine en service en Normandie flashe peu, si l'on en croit la presse locale, qui précise que dans le même temps, le nombre d'excès de vitesse constatés est en hausse, en dépit des radars automatiques endommagés par les "Gilets Jaunes".

Peu efficaces, très coûteuses (100 000 euros par véhicule, auxquels il faut ajouter 120 000 € TTC par voiture et par an facturés par les entreprises sous-traitantes), les voitures-radar semblent pourtant promises à un bel avenir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.