BYD Seagull : une future concurrente de taille pour la Dacia Spring ?

BYD Seagull : une future concurrente de taille pour la Dacia Spring ?©BYD, Media365
A lire aussi

, publié le 16 février

Depuis l'arrivée du constructeur chinois BYD en Europe, sa gamme continue de s'étoffer, et notamment en France. Il pourrait proposer dans les prochaines années une mini citadine électrique qui vient d'être dévoilée : la Seagull.



Il n'est plus surprenant de constater que les marques automobiles chinoises se sont multipliées et gagnent du terrain face aux constructeurs étrangers bien établis en Europe. BYD fait ainsi partie de ces marques en expansion, ayant officialisé son arrivée en France lors du dernier Salon de Paris en novembre. Le constructeur propose trois modèles de voitures électriques en France : la berline Han, le crossover Atto 3 et le grand SUV 7 places Tang. Mais d'autres modèles disponibles en Chine pourraient faire leur arrivée en Europe et en France, et rivaliser avec des modèles historiquement forts chez nous.

Des compactes et des citadines à prix cassés ?

Sa compacte électrique Dolphin se fait notamment attendre depuis plusieurs mois. Cette anti Mégane/308 électrique (ou MG4 pour parler de ses rivales chinoises), pourrait fortement intéresser les européens, cette catégorie de familiales compactes étant dominante en Europe. Dans la catégorie inférieure, des citadines voir des mini citadines électriques (Dacia Spring, Fiat 500e...), un autre modèle BYD pourrait trouver sa place chez nous : la Seagull.

Seagull : une mouette venue de Chine

La BYD Seagull est une mini citadine électrique dotée de dimensions similaires à celles de la Kwid, mais plus large de 14 centimètres. Son design est atypique (gimmick voitures asiatiques), mais privilégie les espaces intérieurs, comme les célèbres kei-cars du marché japonais. Elle est équipée d'un moteur électrique de 75 chevaux qui propulse son poids de 1 160 kg. La batterie dispose d'une capacité de 30,7 kWh, permettant une autonomie potentielle de 400 kilomètres selon les standards chinois, qui pourraient être revus à la baisse pour les cycles d'homologation européens WLTP. Le prix de vente en Chine devrait se situer entre 8 000 et 12 000 euros, ce qui pourrait la rendre très compétitive même en cas d'ajustement pour le marché européen. Il est encore trop tôt pour spéculer sur son arrivée en Europe, mais BYD nous y a bien habitués : il ne faut jamais dire jamais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.