Bugatti présente le roadster W16 Mistral à Monterey

Chargement en cours
Bugatti présente le roadster W16 Mistral à Monterey
Bugatti présente le roadster W16 Mistral à Monterey
1/11
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 20 août

Bugatti a présenté dans le cadre de l'évènement « The Quail, A Motorsports Gathering », organisé durant la Monterey Car Week en Californie, le dernier modèle de l'ère W16 : le roadster Bugatti W16 Mistral.

Depuis 2005 et le lancement sur le marché de la Veyron, Bugatti a eu recours au moteur W16 pour animer ses super-sportives. Un bloc W16 8.0 litres équipé de quatre turbos, qui pour sa dernière apparition sur un modèle de la marque, a été installé à bord de la Bugatti W16 Mistral, un roadster exclusif commercialisé en édition limitée.

La W16 Mistral, qui partage son nom avec le vent puissant qui souffle depuis la Vallée du Rhône jusqu'à la Méditerranée, évoque selon le constructeur tricolore « la liberté, l'élégance et la vitesse ». Elle se présente avec une carrosserie dont les lignes ont été inspirées à ses designers par la Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid de 1934, dont elle reprend également les couleurs (un noir chaud avec des touches de brun truffe et de subtils accents jaunes) pour sa première sortie officielle.

Entre autres éléments distinctifs, on notera sur cette carrosserie le pare-brise en « V » du Grand Raid ici réinterprété, qui forme un effet de « visière » avec les vitres latérales du véhicule. Les deux nouvelles prises d'air moteur montées derrière les appuie-tête du roadster, sont quant à elle un clin d'œil à la Type 57 Roadster Grand Raid et à la première Bugatti à toit ouvert de l'ère moderne : la Veyron 16.4 Grand Sport. Enfin la face avant du véhicule trouve pour sa part son inspiration du côté des modèles « few-off » de Bugatti (la Divo et La Voiture Noire).

« Nous savons que la W16 Mistral aura toujours une place importante dans l'histoire de Bugatti, car elle marque un tournant : avec elle, c'est la dernière fois que le plus grand moteur de l'histoire de l'automobile est utilisé dans une voiture de série », explique Achim Anscheidt, le Directeur du Design chez Bugatti. « En tant que designers, nous avions une pression très forte : il fallait proposer un style qui traduise instantanément ce caractère historique tout en nous inspirant de certains des plus beaux roadsters de l'histoire de Bugatti ».

99 exemplaires tous déjà réservés

L'habitacle du véhicule, habillé de cuir et équipé d'éléments réalisés en titane et en aluminium, offre pour sa part tout le luxe et le confort attendus d'un modèle Bugatti. L'instrumentation a été pensée pour être lisible et fonctionnelle pour le conducteur, même à une vitesse de 420 km/h, et certains détails forment un hommage au passé : le levier de vitesses usiné dans un bloc d'aluminium massif, arbore par exemple une touche de bois et un insert en ambre dans lequel est enfermée la sculpture de l'éléphant dansant de Rembrandt Bugatti.

Sous le capot arrière de la W16 Mistral enfin, prend place la dernière évolution du bloc W16 de Bugatti. Celui-ci développe 1 600 ch, soit 400 ch de plus que la motorisation W16 8.0 litres proposée en 2005 avec le modèle Veyron. Une cavalerie qui avait permis en 2013 à la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse, le dernier roadster de Bugatti, d'établir le record du monde de vitesse à 254.04 mph (408,84 km/h).

Bugatti produira 99 exemplaires de la W16 Mistral, vendus au prix de 5 millions d'euros net l'unité. Tous ont déjà été réservés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.