Bugatti livre les premières Divo

Chargement en cours
Bugatti livre les premières Divo
Bugatti livre les premières Divo
1/11
© Motorlegend

publié le 7 août

Deux ans exactement après sa présentation dans le cadre du rassemblement « The Quail: A Motorsports Gathering », à Monterey, en Californie, les premiers exemplaires de l'exclusive Bugatti Divo sont sortis des ateliers de Molsheim pour être livrés à leurs propriétaires.

La Bugatti Divo qui partage son nom avec le pilote Albert Divo (1895 - 1966), qui défendit les couleurs du constructeur tricolore au début du siècle dernier et remporta avec lui six Grands Prix et deux éditions de la Targa Florio, offre à voir une variation de l'Hypersportive Chiron présentée par Bugatti en 2016.

La Divo a bénéficié d'une préparation spécifique pour afficher un poids réduit (de 35 kg) et une aérodynamique optimisée (aileron central, diffuseur Aero-curtain...), lui garantissant une déportance accrue de 90 kg par rapport à la Chiron, ainsi qu'une accélération latérale portée à 1.6 G. De quoi permettre à cette Divo de gagner en maniabilité et de proposer un meilleur comportement en courbe, une recette que le constructeur de Molsheim reprendra plus récemment pour développer la Bugatti Chiron Pur Sport.

« La Divo marque une nouvelle étape dans les 110 ans de la marque Bugatti. Elle entre maintenant dans nos livres d'histoire aux côtés des Hypercars modernes que sont la Veyron et la Chiron », explique Stephan Winkelmann, le Président de Bugatti. « Bugatti entre dans une nouvelle ère avec la Divo, celle de l'art de la carrosserie moderne, le « coach-building ». Nous avons signé avec la Divo un chef-d'œuvre de l'automobile hautement personnalisé, indispensable à toute collection Bugatti. »

Au total, quarante exemplaires de la Divo seront assemblés par le constructeur de Molsheim, facturés quelque 5 millions d'euros nets l'unité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.