Bosch va-t-il sauver le diesel ?

Chargement en cours
Bosch va-t-il sauver le diesel ?
Bosch va-t-il sauver le diesel ?
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 4 mai

Le diesel, plus personne n'en veut : ni les acheteurs de voitures neuves (les ventes sont au plus bas depuis 2007), ni ceux de voitures d'occasion (qui s'arrachent les rares modèles essence disponibles), et encore moins les villes et gouvernements, qui soit les bannissent (dès 2024 à Paris), soit leur interdisent la vignette Crit'Air de classe 1. On pourrait donc penser que le diesel est condamné à moyen terme.

Ce n'est pourtant pas si sûr ! L'équipementier Bosch a en effet annoncé avoir trouvé une solution technique afin de radicalement réduire les émissions d'oxydes d'azote (NOx), dernier vrai écueil sur la route d'un diesel propre. En effet, ces émissions ont tendance à exploser en conditions de conduite réelles, ce qui a déclenché le scandale du Dieselgate.

Expérimentée sur une VW Golf TDI, cette nouvelle technologie a permis d'abaisser les émissions de NOx à seulement 13 mg/km en conduite réelle, alors que la norme européenne RDE actuellement en vigueur fixe une limite à 168 mg/km, limite qui sera abaissée à 120 mg/km en 2020... soit presque dix fois le niveau d'émissions atteint par Bosch sur son prototype ! Même en ville, où les systèmes de dépollution ont souvent du mal à fonctionner, la Golf TDI modifiée n'émet que 40 mg/km de NOx.

Le plus beau dans tout ça, c'est que Bosch s'est contenté d'optimiser la mécanique avec des composants déjà disponibles sur le marché. Du coup, cette technologie pourrait être déployée en série sur la prochaine génération de moteurs diesel.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU