Bonus : Porsche soigne ses employés

Chargement en cours
Bonus : Porsche soigne ses employés
Bonus : Porsche soigne ses employés
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 22 mars

Suite aux excellents résultats commerciaux enregistrés par le constructeur de Stuttgart en 2017, les 23 000 employés de Porsche AG vont bénéficier prochainement d'un bonus de 9 656 €.

Ce bonus se présentera sous la forme d'un versement de 8 600 € effectué directement sur le compte des desdits employés, et d'une somme de 700 € qui sera mise à leur disposition via le système de capitalisation de retraite Porsche VarioRente. En plus de ces 9 300 €, les employés de Porsche recevront un chèque de 356 € en l'honneur des 70 ans de la marque, chèque dont le montant est un clin d'œil à la première Porsche produite, la 356.

En 2017 les livraisons de modèles Porsche ont progressé de 4 % par rapport à 2016 pour atteindre 246 000 véhicules livrés, et dans le même temps les résultats opérationnels de la marque ont progressé de 7 % pour se fixer à 23.5 milliard d'euros. L'an dernier Porsche a lancé avec succès plusieurs nouveaux modèles comprenant notamment les 911 GT3, GT2 RS, Panamera Sport Turismo et autre Cayenne.

« Le succès de Porsche en 2017 est un travail d'équipe » a commenté Oliver Blume, le CEO de Porsche. « Nous sommes fiers de l'investissement et de la passion qui animent nos collègues. Chez Porsche, l'attention est portée sur l'être humain ».

En 2017, l'effectif de Porsche a progressé de 8 % pour afficher un total de 29 777 employés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Bonus : Porsche soigne ses employés
  • avatar
    dodollulusse -

    c'est sois disant la crise mais jamais Porsche na autant vendu de voitures ? ils peuvent bien donner une obole a leurs ouvriers ,qu'ils aiment tant ! mais la roue tourne un jour cette bacchanale ,cette orgie de matérialisme a outrance s’arrêtera , en mai 1929 les boursicoteurs se faisaient des fortunes , mais en octobre 1929 ,on ferme , au 21 siècle on adore le veau d'or !