Bentley Motorsport vers l'Endurance ou la Formule E ?

Chargement en cours
Bentley Motorsport vers l'Endurance ou la Formule E ?
Bentley Motorsport vers l'Endurance ou la Formule E ?
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 4 décembre

Après avoir officialisé son retrait de la catégorie GT3 dans laquelle la marque engageait depuis sept ans la version compétition de sa Continental GT, Bentley Motorsport étudie plusieurs options pour intégrer une ou plusieurs nouvelles catégories dans les années à venir.

Depuis 2013 le constructeur de Crewe a fait évoluer dans les championnats GT3 internationaux, son modèle Continental GT3 dont la première génération seule (2013-2018), avait déjà signé pas moins de 120 podiums et 45 victoires en 528 courses disputées, avant d'être remplacée en 2018 par une version tout aussi efficace elle aussi auréolée de nombreux succès.

Dès la saison prochaine, les Bentley Continental GT3 présentes en piste seront donc engagées uniquement par des structures privées, le constructeur apportant son soutien technique mais sans engager d'équipe officielle.

Bentley Motorsport travaille en fait à d'autres projets et selon le site Motorsport.com, ceux-ci concerneraient de possibles engagements dans le Championnat FIA Formule E, dans la nouvelle série Extreme E réservée à des véhicules tout-terrain 100 % électriques, ainsi que dans les catégories Le Mans Hypercar et LMDh des championnats WEC et WeatherTech SportsCar (IMSA).

« Les options sont très diverses, mais le principe est que nous voulons demeurer en compétition dans le futur », a ainsi confié Paul Williams, le directeur de Bentley Motorsport. « Nous devons être présent dans une activité qui corresponde à la direction que souhaite prendre la marque ».

Alors qu'Audi et BMW viennent d'annoncer leur départ de la Formule E, l'arrivée du constructeur dans la discipline (qui rejoindrait ainsi Jaguar) est une possibilité sérieuse, même si on aimerait sans doute voir la marque retourner au Mans avec une Hypercar ou un prototype LMDh, presque 20 ans après son dernier succès dans la Sarthe (en 2003) avec le prototype Speed 8.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.