Bentley honore ses petites mains

Chargement en cours
Bentley honore ses petites mains
Bentley honore ses petites mains
1/9
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 14 juin

Bentley a profité de la « journée de la machine à coudre » célébrée chaque année le 13 juin, pour rendre hommage aux dizaines d'employés qui oeuvrent dans ses ateliers de Crewe, en Grande-Bretagne, aux finitions intérieures de ses luxueux modèles.

Pas moins de 120 spécialistes travaillent quotidiennement à la réalisation desdits habitacles à l'aide de machines à coudre classiques, selon une tradition initiée en 1919 avec les premières Bentley.

La Bentley Continental GT est l'exemple parfait de cet indéniable savoir-faire, avec sa finition intérieure « diamond-in-diamond » dont la conception a nécessité 18 mois de travail aux spécialistes de Bentley, afin de programmer parfaitement l'alignement des 712 points qui composent chaque motif de diamant. Plus de 7 heures de travail sont nécessaires aux couturiers pour réaliser un intérieur complet (300 000 points, 2.8 km de fils) de cette nouvelle Continental GT.

Évidemment Bentley propose également des motifs personnalisés à leurs clients, lesquels sont réalisés dans un quartier spécifique du département couture, après avoir été commandés à la division Mulliner qui s'occupe des modèles bespoke du constructeur britannique.

Quant à la « journée de la machine à coudre », elle honore les créateurs de cet outil. C'est l'Anglais Thomas Saint qui en réalisa le premier dessin en 1790, mais ce n'est qu'en 1874 que la machine à coudre fut créée par William Newton Wilson : celui-ci améliora le système pensé par Saint pour le breveter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.