Baltasar Revolt : un roadster électrique pour la route et le circuit

Chargement en cours
Baltasar Revolt : un roadster électrique pour la route et le circuit
Baltasar Revolt : un roadster électrique pour la route et le circuit
1/6
© Motorlegend
A lire aussi

, publié le 26 avril

Si vous cherchez un coupé sportif électrique particulièrement à l'aise sur circuit, mais également homologué pour un usage routier, le constructeur espagnol Baltasar Cars a peut-être ce qu'il vous faut avec son nouveau Roadster Revolt.

Ce coupé deux places au look plutôt sympathique, qui pourrait sans problème trouver sa place pas dans le catalogue de Lotus, est construit autour d'un châssis tubulaire répondant aux normes de sécurité FIA, doté de technologies inspirées de la compétition (suspension, freinage...) et recouvert d'une carrosserie en fibre de carbone qui contribue à maintenir le poids du véhicule à hauteur de 770 kg.

Le conducteur du Baltasar Revolt prend place dans un cockpit conçu lui aussi en grande partie en fibre de carbone, et qui s'équipe notamment de deux sièges baquets et d'un volant multi-fonctions typé compétition.

Au niveau motorisation le Revolt accueille enfin deux blocs électriques positionnés sur son axe arrière, qui développent une puissance totale de 500 ch et 1 000 Nm et lui permettra notamment d'abattre le 0 à 100 km/h en 2.5 secondes.

Les performances seront donc au rendez-vous dans le cadre de Track Days, et son utilisateur pourra alors compter sur une autonomie d'environ 40 minutes avec une seule charge. Mais grâce à un système électrique de 700 volts, le pack batterie installé horizontalement derrière les deux sièges baquets, sera en mesure de fournir près de 100 km d'autonomie supplémentaire après seulement 5 minutes de charge. Dans le cadre d'une utilisation sur route, l'autonomie du véhicule pourrait atteindre près de 600 km en respectant les limitations de vitesse.

Si vous êtes intéressé, Baltasar Cars a fixé le prix de son modèle (dont le carnet de commandes est dès à présent ouvert) à 230 000 €.

Crédit photo : Baltasar

Vos réactions doivent respecter nos CGU.