News

Volkswagen Golf GTI : tout pour le sport !

Volkswagen dévoile les tarifs de sa Golf GTI restylée, une bombinette pensée pour la performance qui régale les amateurs de sportives depuis 1976 !

Si elle s'est forgé une jolie réputation au cours des deux (voire trois) premières générations, la Golf GTI semblait depuis végéter un peu entre deux mondes, puissante, mais pas trop, sportive, mais pas trop. Des critiques auxquelles les générations 6 et 7 répliquaient par des variantes Performance plus hautes en couleur. Mieux, la GTI 8e du nom, lancée en 2020, s'annonçait aussi puissante que la précédente Performance ! Comme la Golf « de base », elle s'est offert un (discret) restylage de mi-carrière, qui s'accompagne en revanche d'un très joli gain de puissance !

De subtiles retouches pour prolonger sa carrière

Rien ne change réellement à l'extérieur, hormis de légères retouches, de nouvelles jantes et une signature lumineuse mise à jour. , Mais elle hérite d'un nouveau châssis plus incisif, au système d'amortissement revu. Comme souvent pour ce genre d'exercice, elle gagne aussi des équipements de connectivité et des aides à la conduite. Et c'est à peu près tout ! À cela, la GTI ajoute un bouclier et un diffuseur arrière spécifiques, des sièges sport, des touches de couleur rouge ici et là, et de nombreux badges « GTI » dehors comme dedans.

Une cartographie moteur revue pour maximiser la puissance

Surtout, Volkswagen a revu la cartographie moteur, si bien que cette Golf GTI développe non plus 245, mais 265 chevaux, pour 370 Nm de couple . Ils sont transmis aux roues avant via une boîte automatique à double-embrayage DSG, et transitent par un différentiel à glissement limité, pour distiller un tempérament sportif. Résultat, le 0 à 100 km/h est abattu en 5,9 secondes, et la vitesse pointe à 250 km/h (verrouillage électronique). Toujours assemblée en Allemagne, à Wolfsburg, la Volkswagen Golf GTI restylée est disponible dès à présent à la commande en France : 48 180 euros minimums, auxquels s'ajoute le malheureux malus écologique...

publié le 3 juin à 07h00, Quentin Pannaud, Media365

Liens commerciaux