Stationnement en vacances : des tarifs inabordables pour les automobilistes

Stationnement en vacances : des tarifs inabordables pour les automobilistes©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 13 août

À la recherche d'une place de parking, les automobilistes font face à plusieurs difficultés aux abords des plages. Se garer est devenu une mission presque impossible l'été à cause notamment de la hausse des prix et de l'affluence.



Le mois d'août bat son plein sur le littoral français et les commerçants, restaurateurs et hôteliers espèrent attirer une clientèle plus nombreuse qu'au mois de juillet. Si le tourisme a quelque peu baissé le mois dernier en termes de fréquentation, c'est en partie à cause des budgets serrés que s'accordent les vacanciers. Un autre phénomène n'arrange pas le portefeuille des amoureux de la baignade : le stationnement. Trouver une place aux abords d'une plage relève du miracle. Voiture, vélo, marche ? Quel mode de déplacement est préférable ? La voiture apparaît comme idéal et pratique pour transporter le matériel de plage.

Payant

Rechercher le soleil, la plage et le calme... tant de plaisirs souvent conditionnés par l'emplacement de son véhicule. En effet, les places de parking sont prises d'assaut avec une tarification qui refroidit les aoûtiens. Dans le Var, à Bormes-les-Mimosas par exemple, vous paierez 11 euros le parking pour une journée. Problème, ce tarif ne varie pas si vous décidez de ne rester qu'une ou deux heures à la plage. Ces emplacements appartiennent à des sociétés privées et les communes n'ont pas la possibilité d'acheter à un terrain, faute de prix. À Cassis, les tarifs montent à 3,80 €... l'heure ! Le calcul est rapide : pour trois heures, il faudra débourser 11,4 € (3 fois 3,80 €).

Gratuit

Profiter de la plage peut devenir vite cher. Le choix est donc délicat, même si les places de parking gratuites existent. Les communes proposent souvent à 500 mètres ou plus d'un kilomètre de l'entrée des plages des emplacements gratuits. Très vite remplies, ces places vous feront marcher plus longtemps. Un choix cornélien pour certains, qui ont décidé de changer de méthode en optant pour le vélo.

Des navettes

Les communes comprennent la difficulté pour les vacanciers de trouver une place suffisamment proche du sable, surtout lorsque les familles sont nombreuses. Une solution est mise en place depuis quelque temps : les navettes. Les automobilistes peuvent garer leur véhicule en périphérie des villes et montent à bord d'une navette, qui les dépose à l'entrée de la plage. Plus de tranquillité et de rapidité pour un tarif avantageux. À Montpellier par exemple, comptez 1,60 € l'aller-retour. Des prix défiant toute concurrence !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.