Renault veut viser 200 000 voitures produites en Corée

A lire aussi

, publié le 8 juillet

Bien implanté en Corée grâce à sa filiale Renault Korea Motors (ex-Samsung Motors), Renault a noué un nouveau partenariat avec le constructeur automobile chinois Geely, pour augmenter la cadence dans son usine de Busan.

Renault est en train de mener une profonde réorganisation en Corée du Sud. Pour rappel, le constructeur français assemble là-bas le Renault Arkana distribué en Europe. Il y assemblait aussi le Renault Koleos, qui a quitté notre marché il y a quelques mois. Sa filiale locale, baptisée RKM pour Renault Korea Motors (et autrefois Samsung Motors) a créé un important partenariat avec le constructeur chinois Geely. Celui-ci est devenu actionnaire à hauteur de 34% de RKM ! Cette alliance vise à créer des synergies en termes de plateformes et de motorisations, ce qui signifie que les futurs modèles de RKM pourraient reposer sur des technologies hybrides chinoises, voire même être basés sur des modèles chinois !  Renault a l'intention d'intensifier le développement de nouveaux modèles sur place, en mettant notamment l'accent sur les véhicules électrifiés.

Augmenter la cadence à Busan

Dans la ville de Busan, deuxième plus grande ville du pays et lieu historique de Renault Korea, une véritable révolution est en cours. Renault prévoit d'investir massivement pour moderniser et développer son usine. Selon un communiqué relayé par le maire de la ville, Park Heong-joon, Renault vise à produire à terme 200 000 voitures électriques et hybrides par an ! L'usine, qui a actuellement une capacité de production de 250 000 véhicules, a produit 170 000 véhicules l'année dernière, dont 117 000 destinés à l'exportation, principalement vers l'Europe. Guido Haak, vice-président du groupe Renault, a déclaré : "L'usine de Busan est une base de production importante pour nous. Nous allons accélérer notre transition vers les véhicules du futur grâce à des investissements à grande échelle."

Un allié de poids

Le partenaire Geely, qui est un expert en matière de véhicules hybrides et électriques, apportera son savoir-faire à Renault pour la transformation et l'optimisation du site. Les deux constructeurs collaboreront pour développer des modèles hybrides et électriques, qui connaissent actuellement un véritable essor en Asie. Certains de ces modèles pourraient même être exportés vers l'Europe. À suivre donc...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.