Pourquoi les vols de pot catalytique explosent-ils ?

A lire aussi

, publié le 22 juin

C'est un phénomène qui inquiète la population et les autorités. Les vols de pot catalytique sont malheureusement de plus en plus fréquents. Pourquoi de tels actes ? À la recherche de métaux rares, les délinquants emploient tous les moyens.

Entre 2021 et 2022, la France a constaté une augmentation des vols de pot catalytique. Ce dispositif permet de réduire les émissions de monoxyde de carbone et d'oxyde d'azote. Rouler sans catalyseur peut d'ailleurs coûter cher, jusqu'à 7 500 € d'amende. Problème, des délinquants se sont spécialisés dans l'arrachage de ces pots au nez et à la barbe de leurs propriétaires. Une pratique inquiétante...

Des métaux rares

La méthode est simple : deux voleurs au minimum arrivent avec une voiture, se garent à côté de la vôtre et en deux minutes subtilisent le pot catalytique de votre véhicule. Un cric pour soulever la voiture, une scie sur batterie pour enlever le pot et le tour est joué ! Qualifiée de « délinquance itinérante », les malfrats donnent du fil à retordre aux policiers qui ont parfois à faire à de véritables réseaux organisés. Mais pourquoi ces vols ? Tout simplement pour les pièces du catalyseur. Composé de palladium, platine et de rhodium (le prix au kg du matériau est de 330 000 €), le pot est ensuite revendu sur le marché noir à des prix pouvant aller jusqu'à 500 €.

Des propriétaires désabusés

Les victimes doivent ensuite remplacer leur pot catalytique en allant chez un garagiste. Mais les réparations dépassent parfois la valeur... d'une voiture. En effet, pour remplacer le catalyseur, toute la ligne d'échappement doit être modifiée, car aucune partie n'est vendue seule. Un travail qui se chiffre entre 2 000 à 4 000 €. De plus, le délai pour obtenir ces réparations peut aller jusqu'à deux semaines. Un gouffre financier pour les propriétaires.

Des solutions ?

Si les forces de l'ordre mettent tout en œuvre pour démanteler ces réseaux, des solutions doivent être mises en place pour stopper cette pratique illégale. Certaines sociétés ont d'ailleurs eu une idée : installer une plaque pour protéger le pot catalytique sous la voiture. Avec un poids de 7 kg et impossible à découper, ces plaques très solides pourraient dissuader les voleurs. Les constructeurs automobiles pourraient d'ailleurs se lancer sur le marché. Certains proposeront d'ici peu de temps ce système en option. De quoi arrêter définitivement le vol des pots catalytiques dans l'Hexagone ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.