Peugeot : les modèles Roland-Garros de légende

, publié le 29 mai

Peugeot et Roland-Garros, c'est une histoire d'amour longue de 38 ans, qui donna naissance à des séries limitées chics et désirables. Retour sur les modèles les plus emblématiques ayant arboré le badge « RG » !

L'année 2022 a été marquée par une annonce retentissante : après 38 ans, Peugeot avait décidé de mettre un terme à son partenariat en tant que sponsor officiel du championnat international de tennis Roland-Garros. Cette collaboration avait débuté en 1984 et avait donné lieu à la création de plusieurs éditions limitées haut de gamme au sein de la gamme du constructeur. Arborant une carrosserie verte, un intérieur en cuir/tissu beige et vert, et des logos « RG » distinctifs, ces séries spéciales furent proposées sur de nombreux modèles Peugeot !

De Peugeot...à Renault

Une belle histoire aujourd'hui révolue. Le nouveau partenaire officiel se nomme désormais Renault, qui avait mis fin en 2022 à son partenariat de 39 ans avec le Festival de Cannes, pour se recentrer sur le domaine sportif. Déjà partenaire officiel du XV de France (rugby), le Losange l'est désormais pour le tennis ! Bien qu'il ait déjà présenté une version spéciale « Roland-Garros » de son concept R5 électrique, les vraies RG, ce sont elles : les Peugeot !

Peugeot 205 (1989)

Elle est l'instigatrice de la saga des Peugeot Roland Garros. La Peugeot 205 XS était lancée en 1989 dans une livrée spéciale aux couleurs du célèbre championnat !

Peugeot 405 (1989)

Cette même année, le break familial 405 recevait un même traitement cossu, pour les pères de famille en quête d'une voiture chic...et sportive !

Peugeot 106 (1993)

En 1993 et chose plutôt surprenante pour un modèle de ce gabarit, c'est la mini citadine et modèle d'entrée de gamme de Peugeot, la 106, qui reçoit le nouveau traitement RG.

Peugeot 306 (1994)

Un an plus tard, la familiale compacte 306 (élue Voiture de l'Année par le magazine What Car ?) reçoit cette prestigieuse finition, qui lui offre notamment un toit ouvrant et des jantes alliage. Son dérivé cabriolet y aura droit l'année suivante, tandis que le break SW devra attendre 1998.

Peugeot 806 (1997)

Un monospace de luxe ? Il y a de ça oui, avec ce 806 Roland-Garros qui alterne à son bord le cuir beige et le tissu. Une déclinaison nécessaire, ce modèle véhiculant à l'époque la plupart des joueurs vers et depuis le stade Roland-Garros !

Peugeot 206 (1999)

La voiture française la plus vendue de l'histoire (elle ne le sait pas encore à l'époque) a droit à une série spéciale Roland-Garros dès 1999, soit un an après son lancement. Elle introduit deux nouvelles couleurs en plus du vert historique : le gris et le noir, ainsi qu'une sellerie 100% cuir.

Peugeot 406 SW (1999)

À défaut d'avoir eu la berline, il y a eu le break ! La familiale 406 exista sous la bonne garde de Roland-Garros, et uniquement en diesel.

Peugeot 307 SW (2004)

Le début des années est plus calme en éditions limitées, Peugeot décline sa fameuse « RG » sur le break 307, qui peut se parer au choix de gris ou de vert.

Ce modèle marque la fin prématurée des modèles Roland-Garros, qui continueront d'exister dans les années 2010, mais perdront le vert qui fit tout leur charme et leur singularité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.