Permis auto : qu'est-ce qui change en 2024 ?

Permis auto : qu'est-ce qui change en 2024 ?©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 29 janvier

Il est désormais possible d'obtenir son permis à 17 ans alors que les petits excès de vitesse entraînent plus la perte de points.



La plus grande nouveauté concernant le permis de conduire en 2024 concerne l'obtention même de ce dernier. Les jeunes pourront en effet prétendre à ce Saint-Graal, synonyme de liberté dès l'âge de 17 ans ! Les conditions pour l'obtenir n'ont en revanche pas changé, à une petite exception près. Lors de l'examen, l'examinateur posera à nouveau 3 questions théoriques concentrant soit la sécurité routière, soit le Code de la route ou encore la vérification du véhicule.

Le même permis de conduire, mais à partir de 17 ans !

Une fois leur papier rose en main, les jeunes conducteurs ne disposent toujours que de 6 points sur leur permis et devront toujours respecter une période probatoire de 3 ans. Durant cette dernière, ils ne pourront pas dépasser les 110 km/h sur autoroute et se verront créditer de 2 points supplémentaires par an pour atteindre le maximum de 12 points au bout de leur fameuse période probatoire.

Des euros, mais plus de points pour les petits excès de vitesse

L'autre nouveauté concentrant le Code de la route en France s'applique aux excès de vitesse de moins de 5 km/h. Ces derniers ne sont désormais plus sanctionnés par le retrait d'un point sur votre permis de conduire. En voilà une bonne nouvelle ! Malheureusement, il faudra en revanche toujours passer à la caisse et vous délecter d'une amende de 135€ si vous dépassez de moins de 5 km/h la vitesse autorisée lorsque cette dernière est limitée à 50km/h ou moins. Lorsque la vitesse est limitée à plus de 50km/h et que vous la dépassez de moins de 5 km/h, l'amende est moins sévère et s'élève à 68 €.

Au revoir la vignette d'assurance !

Autre changement pour les automobilistes en 2024, mais qui ne concerne pas le permis de conduire à proprement parler : la fin de la vignette d'assurance ! Afin de vérifier si un véhicule est correctement assuré, les policiers devront désormais obligatoirement contrôler le Fichier des Véhicules Assurés (FVA). Rien de nouveau pour eux, car c'est déjà ce que les forces de l'ordre faisaient généralement déjà en 2023. Autrement dit, plus besoin de coller ce petit papier vert sur votre pare-brise pour l'avoir toujours dans votre véhicule.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.