Les prix des carburants repartent à la hausse !

, publié le 8 mars

Depuis le début de l'année 2024, les prix des carburants augmentent. Le Sans Plomb 95 et le diesel sont surtout ciblés par cette hausse qui inquiètent les automobilistes depuis quelques semaines.

Depuis quelques semaines, les automobilistes qui font le plein constatent l'augmentation des prix des carburants. Un retour à la hausse qui inquiète, puisque celui-ci dépend d'un contexte géopolitique très délicat. Alors que le Moyen-Orient concentre les deux tiers des réserves de pétrole dans le monde, la situation politique actuelle - le conflit Israël-Palestine et les manifestations en Libye notamment - engendre une hausse directe du prix du baril. Résultat, les prix à la pompe varient en défaveur des usagers de la route...

Entre deux et quatre centimes d'augmentation

Si vous vous rendez dans une station-service, le prix du SP95 est désormais de 1,80 €/L, soit une augmentation de deux centimes du litre. Pour le diesel qui est à 1,79 €/L, la hausse est de quatre centimes du litre. Pour certains revenus modestes, les difficultés sont présentes et le Gouvernement ne semble pas encore décidé à intervenir. En effet, Bercy indique que les prix sont encore loin d'atteindre les deux euros « symbolique » du litre. Cela signifie que l'activation des leviers économiques pour aider les automobilistes n'est pas encore un sujet à l'ordre du jour.

Des associations en colère

L'autre problème qui se cache derrière l'augmentation des prix du carburant est la marge des stations-service, jugée excessive. Pour CLCV, une association de défense des consommateurs, ces dernières ont profité de la hausse des prix du carburant. Selon l'association, la marge d'une station-service pour un litre de SP95 à 1,80 € atteignait 26 centimes au mois de janvier. En août dernier, elle était de 20 centimes. Du côté des distributeurs, ce prix est brut, des coûts logistiques doivent donc être déduits. La marge nette se situe entre 1 et 6 centimes par litre, selon plusieurs distributeurs. Le début d'année reste compliqué pour les automobilistes qui espèrent une chose, réduire leur facture de carburant !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.