Le permis de conduire est désormais décrochable dès 17 ans

Le permis de conduire est désormais décrochable dès 17 ans©Shutterstock , Media365
A lire aussi

, publié le 8 janvier

Depuis le 1er janvier, la France autorise les adolescents de 17 ans de passer et d'obtenir leur examen du permis de conduire. Quels problématique cette nouvelle mesure soulève-t-elle ?



C'est l'un des grands changements apportés par l'année 2024 : depuis le 1er janvier, l'âge légal pour obtenir son permis de conduire en France est passé de 18 ans à 17 ans. Concrètement, les jeunes adultes ayant 17 ans révolus peuvent s'inscrire dans une auto-école, et conduire en toute autonomie une fois le précieux sésame obtenu. L'examen du Code de la route peut quant à lui être passé dès 16 ans, voire 15 ans pour les personnes inscrites en conduite accompagnée...

L'âge ne fait pas la maturité

Qu'est-ce que cela change concrètement ? Pas grand-chose, d'après un moniteur d'auto-école interrogé au Journal de 13h, sur TF1 : « À partir du moment où un élève a réussi son examen, c'est à dire qu'il a fait sa formation et qu'il a réussi son examen du permis de conduire, ça veut dire qu'il est apte à conduire, qu'il ait 17 ans ou 25 ans je ne vois pas vraiment le changement ». D'après lui, laisser les adolescents conduire une voiture dès 17 ans leur permet aussi d'éviter d'avoir recours à des alternatives plus dangereuses, comme les scooters ou les voitures sans permis, que l'on peut conduire sans avoir obtenu l'examen du Code de la route...

Assurance plus chères et auto-écoles saturées

En revanche, conduire plus tôt signifie aussi payer plus cher. Les assurances faisant moins facilement confiance aux jeunes conducteurs débutants, les tarifs des contrats d'assurance sont bien plus onéreux pour les jeunes conducteurs que pour les conducteurs expérimentés. Alors que la prime moyenne d'assurance en France est de 630€, elle est de 1 255€ pour les conducteurs de 18-25 ans ! Les assureurs n'ont pas encore fixé leurs tarifs concernant les « néo-conducteurs » de 17 ans. Autre problème soulevé par cette nouvelle mesure : l'engorgement des auto-écoles. Les syndicats craignent une augmentation drastique du trafic, et donc un allongement de la durée d'attente pour passer le permis, qui est déjà de 6 mois à l'heure actuelle. Beaucoup d'interrogations encore, donc, mais tout cela va progressivement se mettre en place dans les prochains mois...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.