Le fléau des déchets jetés par la fenêtre en voiture !

Le fléau des déchets jetés par la fenêtre en voiture !©VINCI Autoroutes, Media365

, publié le 3 août

La Fondation VINCI Autoroute dresse dans une nouvelle étude un constat alarmant : un Français sur quatre jetterait ses déchets par la fenêtre sur autoroute !



La Fondation VINCI Autoroutes a mené une enquête pour comprendre de quelle façon les Français triaient leurs déchets sur la route des vacances. Ils ont vite déchanté, puisqu'à l'issue de l'étude, 27% des automobilistes interrogés confessaient jeter leurs déchets par la fenêtre lorsqu'ils circulent sur autoroute. Un phénomène encore plus important chez les jeunes de moins de 35 ans, avec 41%, en hausse de 6 points par rapport à l'année dernière ! Chez les fumeurs, là aussi un quart d'entre eux avouent jeter leurs mégots par la fenêtre. Une pratique intolérable, alors que VINCI rappelle que 25 tonnes de déchets sont déjà ramassées chaque jour sur les autoroutes de France.

Sensibiliser pour mieux lutter

La fondation de la société d'autoroute lance donc une grande campagne de communication afin de sensibiliser les esprits et faire changer ces comportements. Elle a trouvé un ton décalé et humoristique pour faire passer son message, appelant à se débarrasser du « jettomane » qui se trouve en chacun de nous. Comme si la "jettomanie" était une forme de maladie, VINCI rappelait qu'il existe un remède très efficace : la poubelle ! Cette campagne 360 sera diffusée tout l'été sur le site de la fondation et sur les réseaux sociaux, mais aussi placardée sur les panneaux d'affichage des aires de service VINCI.

Les Français minimisent l'impact de leurs gestes

« Les Français ont tendance à minimiser l'impact de leurs gestes et se disent sceptiques quant à l'efficacité de l'appel au civisme. Raison pour laquelle la Fondation VINCI Autoroutes a conçu cette campagne sur la « jettomanie », qui use d'un ton volontairement humoristique pour contribuer à la prise de conscience de la banalité de ces comportements... et de la simplicité de la solution», déplorait ainsi Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation Vinci Autoroutes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.