Le Ferrari Purosangue victime de son succès

, publié le 12 décembre

À peine les commandes du nouveau Purosangue ouvertes, Ferrari a décidé de les interrompre. Le carnet est en effet plein pour les deux prochaines années !

Avant que Ferrari ne dévoile son Purosangue cette année, la fièvre des SUV coupé de luxe s'était déjà abattue sur les constructeurs européens. Dès 2016, Maserati présentait son Levante, et Bentley son Bentayga. À l'époque, les marques nous avaient davantage habituées à d'élégantes berlines ou des coupés sportifs. Cela avait de quoi surprendre, et ces nouvelles créations à des années-lumière de leurs habitudes avaient fait couler beaucoup d'encre. Mais voilà, depuis cette date, tous s'y sont mis ! Lamborghini a rétorqué dès 2018 avec son Urus, Rolls-Royce avec son Cullinan. En 2020 c'est au tour d'Aston Martin, grand défenseur des sportives raffinées à l'anglaise, de lancer son DBX. La plupart de ces constructeurs avaient été obligés de passer par la case SUV, pour écouler plus de volumes qu'avec des supercars plus élitistes. Et Ferrari ? Le constructeur avait tardé à proposer sa copie, mais c'est chose faite en cette année 2022, avec le Purosangue.

Dernier arrivé, premier servi

V12 6.5L de 725 ch, accessible à partir de 400 000 € : le Purosangue, c'est ça ! Il présente de très belles lignes, qui ne sont pas sans rappeler la GTC4 Lusso, le « break » Ferrari qu'il remplace indirectement dans la gamme. Comme n'importe quelle Ferrari, ce Purosangue se doit d'être exclusif, et ne peut pas être proposé à tout le monde. C'est pour cette raison que la marque a décidé de lui imposer des quotas de production. Ses unités produites ne doivent pas dépasser 20% de la production annuelle de Ferrari. Cela équivaut environ à 2 500-3 000 unités par an. Sauf que ces chiffres ont déjà été atteints, le Purosangue est victime de son succès et les commandes sont pleines pour les deux prochaines années ! Chose dite chose faite, Ferrari a dû fermer tout bonnement ses commandes. Le Purosangue faisait figure d'outsider, étant arrivé après tous les autres, mais Ferrari a réussi son pari, et en très peu de temps !  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.