La Ville de Paris dit oui à l'augmentation du tarif pour le stationnement des SUV

La Ville de Paris dit oui à l'augmentation du tarif pour le stationnement des SUV©Shutterstock, Media365

, publié le 5 février

Le coût du stationnement dans Paris va tripler pour les voitures les plus imposantes, suite à un vote soutenu par plus de la moitié des Parisiens. Après les trottinettes électriques, la Ville de Paris punit les plus grosses voitures.



Les Parisiens ont parlé, et c'est un changement significatif dans le paysage urbain qui se profile. À la suite d'une votation, près de 55% des participants ont approuvé la proposition de la maire Anne Hidalgo de tripler les tarifs de stationnement pour les véhicules les plus imposants de la capitale. Les utilisateurs de véhicules thermiques ou hybrides rechargeables dépassant 1,6 tonne, ou deux tonnes pour un véhicule électrique, seront soumis à une tarification spécifique. Dans les arrondissements centraux de Paris (du 1er au 11e), le coût du stationnement atteindra désormais 18 euros de l'heure, tandis que dans les arrondissements extérieurs, il sera fixé à 12 euros. Cependant, cette mesure ne touchera pas les résidents parisiens, les professionnels stationnés dans leur zone autorisée, les chauffeurs de taxi dans les stations dédiées, les artisans, les professionnels de la santé et les personnes handicapées.

Un pas vers une ville plus durable

Cette initiative s'inscrivait dans la continuité des efforts de la municipalité pour réduire l'empreinte carbone de la voiture individuelle à Paris. Au cours des dix dernières années, la place de ces véhicules a diminué, mais la taille et le poids des voitures ont continué d'augmenter. 975 kilos en moyenne en 1990 contre 1 233 kg aujourd'hui. Anne Hidalgo a également invoqué des raisons de sécurité routière, soulignant que les accidents impliquant des SUV étaient "deux fois plus mortels pour les piétons qu'avec une voiture standard". Les SUV représentent actuellement 40 % des ventes de véhicules, posant donc des problèmes de pollution, de sécurité et de partage équitable de l'espace public.

Résultats de la votation et prochaines étapes

Plus de 78 000 électeurs, soit 5,68 % des inscrits, se sont prononcés lors de cette votation historique. Sur ce nombre, 54,55 % ont voté en faveur de la création d'un tarif spécifique. Suite à ces résultats, la réforme entrera en vigueur le 1er septembre prochain, après un vote au Conseil de Paris. Cette décision marque un tournant dans la politique de stationnement de Paris, avec des implications notables sur l'environnement, la sécurité routière et la mobilité urbaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.