News

La circulation routière impacte la santé des Français

Selon un sondage IFOP commandé par le syndicat de la route, 59 % des Français estiment que la circulation routière est la principale cause de nuisance sonore.

À la question : « Parmi les sources de nuisances sonores suivantes, quelles sont celles qui vous gênent particulièrement ? », la circulation automobile arrive en tête pour 59 % des Français interrogés. Plus on se rapproche des zones urbaines, plus le pourcentage augmente. En effet, en agglomération parisienne, la circulation automobile est même responsable des nuisances sonores pour 68 % des sondés. Tandis que dans les communes rurales, le pourcentage atteint 55 %. Dans la suite du classement, on observe notamment que les travaux et chantiers ponctuels sont la deuxième source de nuisances sonores (48 %), et le voisinage est la troisième (42 %).

La santé en jeu

« Aux abords du périphérique parisien, la nuisance sonore atteint 68 dB », explique Renaud David, spécialiste des troubles organo- psychiatriques au CHU de Nice. La voiture reste le moyen de transport préféré des Français et pourtant, son utilisation a de graves conséquences. Le bruit, deuxième facteur environnemental à l'origine des problèmes de santé selon l'OMS, cause pour certaines personnes une augmentation du stress, du risque de diabète, de la tension artérielle ou du cholestérol notamment. Ces facteurs agissent également sur la qualité du sommeil. Combiné à la pollution aux particules fines, le bruit joue directement sur la santé mentale. Quatre Français sur 10 estiment que le bruit lié à la circulation automobile impacte leur santé physique et psychologique.

La circulation automobile loin devant les autres transports

De la voiture aux motos en passant par les bus et les camions, les routes sont de plus en plus utilisées. L'arrivée des Jeux olympiques de Paris 2024 ne devrait pas arranger les choses, malgré la volonté d'une utilisation des mobilités douces. Le sondage révèle également que l'impact de la voiture sur la santé mentale est beaucoup plus important que d'autres moyens de transport. Pour 31 % des sondés, le transport aérien est une source de nuisances sonores et pour 17 % des sondés, c'est le transport ferroviaire. Face à de tels problèmes, plusieurs solutions pourraient être mises en place. Les murs antibruit ou les tapis d'isolation phonique en font partie. Mais leur installation à l'heure actuelle reste insuffisante...

publié le 8 juillet à 07h00, Thibaut Simon, Media365

Liens commerciaux