La Bugatti Mistral roulera bientôt sur nos routes !

A lire aussi

, publié le 12 février

Contrairement à son toit, Bugatti s'apprête à fermer le livre du moteur W16 avec la Mistral. Les premières livraisons de la dernière-née de Molsheim ne devraient plus tarder. Et ce, pour le plus grand bonheur des propriétaires.

La Bugatti Mistral, baptisée d'après le vent puissant de la vallée du Rhône, marque la fin d'une ère pour Bugatti avec le retrait du légendaire moteur W16. Avec une puissance de 1 600 ch, la Mistral atteint des vitesses dépassant les 400 km/h, témoignant de l'évolution technologique de Bugatti au cours des deux dernières décennies. Un réel défi que Bugatti s'est lancé avec une voiture sans toit et donc, plus lourde. Les roadsters ont longuement fait la réputation dans les débuts de la marque alsacienne. Le dernier en date étant la Veyron Grand Sport Vitesse de 2012, avec le même moteur W16.

Pas qu'une simple copie...

Le roadster Mistral n'est pas qu'une simple Chiron redessinée, elle se distingue aussi par une nouvelle monocoque, spécialement redessinée et repensée pour maintenir la rigidité et la sécurité malgré l'absence de toit. La silhouette arrondie résulte d'un défi audacieux : adapter la Chiron, non conçue comme un roadster, pour offrir un confort et un raffinement équivalents pourpermettre aux propriétaires d'atteindre les 420 km/h, cheveux au vent sans problème. L'utilisation de matériaux légers garantit une conduite agile tout en maintenant les normes de sécurité les plus strictes.

Innovation avant tout

Comme à son habitude, Bugatti assure en matière d'innovation et cela se manifeste au niveau de la tête du conducteur. Le système d'admission d'air derrière les appuie-têtes a été repensé. De cette façon, les "bouches" d'admission ont été rigidifiées pour être capables de supporter le poids de la voiture, en cas de tonneau. Mais l'innovation ne s'arrête pas là, car elles sont aussi conçues pour offrir une expérience acoustique exceptionnelle. Le système audio camoufle habilement le bruit du vent même à grande vitesse. Visiblement, on garde le souci du détail à Molsheim.

Il y aura 99 Bugatti Mistral... Pas une de plus

Ce bijou alsacien qu'est la Bugatti Mistral n'a été produit qu' à 99 exemplaires pour la somme impressionnante de 5 millions d'euros. Tous les modèles ont déjà trouvé acquéreurs. Les futurs propriétaires de ce modèle pourront désormais savourer pleinement le résultat de l'engagement et de la passion investis par Bugatti. Un dernier modèle unique et exclusif qui clôt le chapitre de l'hyper sportivité à combustion et du W16, avant de se tourner vers l'électrification dans les années à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.