D'ici 2025, 800 000 voitures chinoises circuleront en Europe

D'ici 2025, 800 000 voitures chinoises circuleront en Europe©Zeekr, Media365

, publié le 25 novembre

Alors qu'elles ne cessent de multiplier les nouveautés, les marques automobiles chinoises devraient représenter d'ici 2025 800 000 voitures du parc roulant européen.



MG, BYD, Lynk&Co, Aiways, XPeng : elles sont de plus en plus nombreuses, les voitures chinoises, à sillonner aujourd'hui nos routes de France et d'Europe ! Inconnues pour la plupart il y a quelques années, les marques automobiles de l'Empire du Milieu ont connu un grand essor ces dernières années, à la faveur d'une mutation du marché européen - alors largement cantonné au thermique - vers une mobilité 100% électrique.

La Chine est le nouvel acteur important

Jusque-là, les voitures essence et diesel chinoises n'avaient aucune valeur ajoutée par rapport à leurs homologues européennes, japonaises ou coréennes, bien plus avancées technologiquement. Mais avec l'avènement de l'électrique, la Chine est parvenue à émerger comme un nouvel acteur de taille pour l'industrie automobile mondiale : c'est là-bas que sont assemblées la plupart des précieuses batteries, indispensables pour faire fonctionner une voiture électrique. Consciente de cette dépendance, l'Union européenne avait alors ouvert toutes les vannes aux voitures électriques chinoises, qui sont arrivées en masse sur le Vieux Continent.

Des électriques chinoises qui n'ont plus rien à envier aux autres

Elles ont frappé fort, avec un design et des prestations largement au niveau des créations occidentales, avec parfois même des technologies plus étoffées : batterie, motorisation, puissance de charge... Ainsi, les nouveaux acteurs qui bataillent aujourd'hui avec Tesla sont chinois pour la plupart : Nio, BYD, Li Auto et Hiphi par exemple. Mais au-delà des modèles « sino-chinois » qui sont distribués en Europe, un grand nombre de constructeurs - bien de chez nous - assemblent désormais en Chine : Dacia, Citroën, BMW, Tesla notamment.

Un raz-de-marée

Ce raz-de-marée des voitures chinoises ne devrait pas s'arrêter de sitôt, puisqu'une récente en quête du cabinet PwC estimait que d'ici 2025, 800 000 voitures chinoises auront été importées en Europe. « Les constructeurs automobiles chinois cherchent maintenant à consolider leur implantation en Europe », pouvait-on ainsi lire dans leur communiqué. Parmi elles, 330 000 proviendraient de marques étrangères (européennes, américaines, japonaises et coréennes notamment.) De quoi offrir un sacré changement de paysage aux routes de France et d'Europe...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.