Automobilistes : qu'est-ce qui change au 1er janvier 2024 ?

Automobilistes : qu'est-ce qui change au 1er janvier 2024 ?©Pexels, Media365
A lire aussi

, publié le 1 janvier

Chaque nouvelle année présente son lot d'évolutions pour le quotidien des automobilistes : 2024 n'y déroge pas, et plusieurs mesures sont introduites en ce 1er janvier...



Bienvenue en 2024 ! Après les fêtes de Noël et du Réveillon de la Saint-Sylvestre, l'année s'installe tout doucement. Une fois n'est pas coutume, un changement de mois est souvent synonyme de nombreux changements pour le quotidien des automobilistes, alors imaginez un changement d'année. Aides, bonus écologique, malus au poids : voici tout ce qui change en ce 1er janvier...

Une aide plus importante pour l'installation d'une borne à domicile

Si vous être le propriétaire d'une voiture électrique ou hybride rechargeable et que vous souhaitez installer une borne de recharge à domicile, cela devrait vous intéresser. L'aide à l'installation augmente pour 2024 : le crédit d'impôt octroyé par l'État n'est plus de 300€ mais de 500€, soit 200€ de plus qu'en 2023 !

L'introduction du leasing social à 100€ par mois

Le leasing social, cette mesure du Gouvernement qui permet de louer une voiture électrique à 100€ par mois en location longue durée (« leasing » en Anglais) entre en vigueur aujourd'hui : Citroën ë-C3, Peugeot e-208, Renault Mégane E-Tech et Fiat 500e sont notamment concernées...

Les règles du bonus/malus écologique changent

Bien qu'il ait été officiellement appliqué dès le 15 décembre, le nouveau bonus/malus écologique entre aujourd'hui dans sa première année. Désormais, le bonus est limité aux voitures électriques ayant un prix de base inférieur à 47 000€, et qui ont un score environnemental minimal : il est toujours de 5 000€, voire 7 000€ pour les ménages les plus modestes. Le malus lui est désormais plafonné à 47 000€, et voit son seuil de déclenchement abaissé à 118 g de CO2/km, conte 120g précédemment.

Le malus au poids devient plus strict

En plus du malus écologique, le malus au poids devient plus sévère à partir d'aujourd'hui : il concerne désormais les modèles dont le poids à vide excède 1,6 tonne, contre 1,8 tonne jusqu'à présent. Comptez 10€ de malus pour un modèle pesant entre 1,6 et 1,7 tonne, et 15€ pour un modèle pesant entre 1,7 et 1,8 tonne. Ce montant va crescendo, augmentant de 5€ pour 100 kilos supplémentaires.

Fin du retrait de point pour les petits excès de vitesse

Tout est dans le titre : vous ne perdrez plus un point sur votre permis pour des excès de vitesse inférieurs à 5 km/h au-delà de la limite maximale autorisée. L'amende forfaitaire de 68€ (135€ en agglomération), elle, est en revanche maintenue.

D'autres évolutions entreront en vigueur en 2024, mais ce sera dans les prochains mois...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.