Automobilistes : qu'est-ce qui change au 1er février 2024 ?

Automobilistes : qu'est-ce qui change au 1er février 2024 ?©Pexels, Media365

, publié le 1 février

Péages, électricité, taxe sur les SUV : le mois de février qui commence promet son lot de changements pour les automobilistes français, surtout pour leur portefeuille...



La coutume veut que l'on puisse continuer à se souhaiter « bonne année » jusqu'à la fin du mois de janvier. Eh bien ! tant pis pour vous si ce n'est pas encore fait, car ça y est, le mois de février 2024 est là ! Comme à chaque changement de mois, plusieurs nouveautés attendent les automobilistes. Et c'est d'autant plus vrai en ce début d'année...

Une hausse des tarifs au péage

Le premier changement d'envergure concerne les prix aux péages, qui, comme chaque année , augmentent en ce premier février. Une tradition qui remonte aux premiers contrats accordés par l'État aux sociétés concessionnaires d'autoroute, en 2006. Les conditions négociées à l'époque tablaient sur la rentabilité du système à l'horizon 2032. Il était question d'un commun accord avec l'État d'augmenter chaque année les tarifs au péage pour permettre à ces entreprises privées un équilibre dépense/recettes à cette échéance.  Pour cette année, l'augmentation est de 3% en moyenne. Mais, dans le détail, certaines régions sont plus chères que d'autres. Comptez +2,7% d'augmentation pour Vince Autoroutes, +2,79 % pour la Sanef, +3,02 % pour l'APRR, +3,04 % pour l'Area, +3,08 % pour la SAPN. Si vous êtes fréquent usager des routes de Rhône-Alpes, de Normandie ou de l'Aveyron, sachez que d'autres tronçons spécifiques verront leur prix augmenter. C'est le cas du tunnel du Mont-Blanc (+3,23%), de l'autoroute A150 entre Paris et Rouen (+5,41%) et du viaduc de Millau (+5,83% !).

Une hausse des prix de l'électricité

Autre évolution, autre hausse de prix : l'électricité ! Les tarifs réglementés augmentent à partir d'aujourd'hui de 8,6 à 9,8% pour 97% des Français, comme annoncé en début de semaine par le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire. La faute à la réintroduction progressive de la TICFE, la taxe intérieure de consommation finale sur l'électricité, que le Gouvernement avait abaissée drastiquement ces derniers mois pour pallier la perte de pouvoir d'achat des Français. Selon toute logique, et bien qu'EDF propose des abonnements pour véhicule électrifiés, comme son « Vert Électrique Auto », le tarif de la recharge devrait augmenter pour les propriétaires de voitures électriques et hybrides rechargeables (PHEV). Logique, la plupart des Français rechargent leur voiture directement à leur domicile !

Une (éventuelle) hausse du stationnement des SUV dans la capitale

Dernière nouveauté, et pas des moindres : l'éventuelle mise en place du stationnement majoré pour les SUV à Paris ! Un référendum sera organisé dans la capitale ce 4 février, pour que les Parisiens décident ou non de surtaxer ces gros modèles, « encombrants et polluants », comme on peut le lire sur le site de la Mairie. Si ce texte était voté, le tarif du stationnement pour un SUV thermique ou électrique passerait de 6 à 18€ de l'heure dans les onze premiers arrondissements, et de 4 à 12€ dans les neuf arrondissements suivants. La balle est désormais dans le camp des Parisiens...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.