Aston Martin DB5 : 60 ans d'élégance automobile et d'héritage cinématographique

Aston Martin DB5 : 60 ans d'élégance automobile et d'héritage cinématographique©Aston Martin , Media365

, publié le 12 octobre

La semaine dernière nous fêtions les 75 ans de la 2CV, cette semaine et dans un tout autre registre, ce sont les 60 ans de l'Aston Martin DB5 : un modèle indissociable de l'agent secret James Bond.



Au panthéon des automobiles légendaires, peu de noms brillent aussi intensément que celui de l'Aston Martin DB5. En 2023, cette emblématique sportive célèbre ses 60 ans d'existence ! Un jalon qui incarne l'alliance parfaite entre l'élégance britannique et l'innovation mécanique. Mais l'histoire de la DB5 ne se limite pas à ses caractéristiques techniques. Elle est également (surtout ?) inextricablement liée au monde du cinéma, grâce à un agent secret bien connu du nom de James Bond...

Un chef-d'œuvre de design et d'ingénierie

La saga Aston Martin DB a débuté en 1958 avec le lancement de la DB4. Mais, c'est en 1963 que la DB5 est apparue sur la scène automobile. Conçue par le talentueux designer italien Carrozzeria Touring Superleggera, la DB5 avait une allure sophistiquée avec des lignes épurées et une calandre emblématique « en moustache ». Sous le capot, un moteur six cylindres en ligne de 4,0 litres délivrait 286 chevaux, propulsant la voiture jusqu'à 230 km/h.

La voiture de James Bond !

Mais ce qui a véritablement catapulté la DB5 sous les feux de la rampe, c'est son rôle dans la franchise cinématographique James Bond. En 1964, elle a fait ses débuts aux côtés de Sean Connery dans "Goldfinger". Équipée de gadgets surprenants, dont des mitrailleuses cachées, un siège éjectable et des plaques d'immatriculation rotatives, la DB5 est devenue l'incarnation de la voiture de rêve de tout espion. Depuis lors, elle a figuré dans plusieurs films de James Bond, y compris "Opération Tonnerre" et "GoldenEye". Elle est devenue indissociable de l'agent secret britannique, symbole de sophistication, de technologie de pointe et d'aventures palpitantes !

Un modèle très exclusif

Elle a quelque peu évolué durant ses (seulement) deux années d'existence, avec des modèles spéciaux et des éditions limitées, mais elle n'a jamais perdu son charme. Fort heureusement, la DB6 qui l'a remplacée en 1965 était très proche d'elle sur le plan stylistique. Au total, seulement 887 coupés, 123 cabriolets et 12 breaks de chasse sur mesure ont été produits. Inutile donc de vous dire pourquoi les collectionneurs et les passionnés du monde entier continuent de se l'arracher, 60 ans après.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.