1er juillet : ce qui change pour les automobilistes en France

1er juillet : ce qui change pour les automobilistes en France©Shutterstock, Media365

, publié le 1 juillet

Prime à la casse, Toulouse, Grenoble... Ce mois de juillet qui commence apporte son lot de changements pour les automobilistes français...

Le mois de juillet pointe le bout de son nez. À vous les vacances, en famille ou entre amis. Et oui, l'heure est enfin venue de faire un break pour la saison estivale, pour profiter du Soleil, des journées longues et des bons frichtis, et se reposer, tout simplement. Si vous vous apprêtez à prendre la route pour la mer, la montagne ou la campagne, il y a des petites spécificités nouvelles pour les automobilistes, comme à chaque début de mois... Voici, sans attendre davantage, tout ce qui change pour vous à partir d'aujourd'hui.

Grenoble dit non aux Crit'Air 5

La première annonce concerne nos lecteurs isérois. À partir d'aujourd'hui, la Zone à faible émissions (ZFE) de Grenoble évolue. Nous vous en parlons souvent, celle-ci restreint la circulation à certaines catégories de voitures et véhicules utilitaires légers, considérés comme trop polluants. Ceux identifiés par une vignette Crit'Air 5 sont désormais interdits de circulationdans la préfecture du département. Autrement dit, si vous circulez dans un véhicule essence immatriculé avant 1997, ou un véhicule diesel immatriculé avant 2001, vous serez non-gratta dans la capitale des Alpes ! Objectif du gouvernement ? Passer à un véhicule plus récent, ou vous inciter à considérer des modes de transports plus doux : transports en commun ou vélo notamment.

La prime à la casse se durcit

Autre changement, le régime de prime à la casse évolue ! Cette aide, plafonnée à 5 000€, permet de bénéficier d'une indemnisation en cas de mise à la casse d'un véhicule ancien pour l'achat d'un véhicule plus récent et moins polluant. Le diesel, c'est terminé ! À partir d'aujourd'hui plus aucun véhicule diesel, anciens ou récent, ne pourra en bénéficier. Les conditions se durcissent aussi pour les véhicules essence. Le plafond des rejets de CO2 est revu à la baisse : si le véhicule que vous souhaitez acheter émet moins de 132 g de CO2 par kilomètre (contre 137 g auparavant) vous pourrez en profiter. Ça ne concerne toutefois que l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion de moins de six mois. Dans le cas contraire (occasion plus ancienne), le plafond reste à 137 g de CO2 par kilomètre.

Les transports en commun deviennent plus chers à Toulouse

Chez nos amis toulousains enfin, les tarifs des transports en commun Tisseo vont augmenter. Le carnet de 10 tickets va passer de 14,80€ à 15,10€, soit une augmentation de 30 centimes. Aucun changement en revanche pour le ticket unitaire. Pas mal de mauvaises nouvelles en résumé pour ce mois de juillet, en espérant que cela ne perturbera pas vos vacances...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.