Aspark Owl : commandes ouvertes

Chargement en cours
Aspark Owl : commandes ouvertes
Aspark Owl : commandes ouvertes
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 4 octobre

L'Hypercar Owl (le « hibou ») dévoilée il y a tout juste un an par l'artisan japonais Aspark dans le cadre du Salon de Francfort, est présente au Mondial de Paris où elle suscite toujours l'étonnement de tous.

Cette Supercar 100 % électrique présentée ici dans sa version prototype, propose il est vrai des lignes spectaculaires, mais le plus impressionnant est ailleurs. L'unique création d'Aspark qui affiche un poids limité d'environ 850 kg, dispose en effet d'une cavalerie de 430 ch et 763 Nm capable de la propulser à 280 km/h en vitesse de pointe, après avoir avalé le 0 à 96 km/h en seulement 1.90 seconde.

Une accélération impressionnante qui la place évidemment parmi les modèles les plus rapides sur cet exercice, et qui constitue l'un des arguments de vente les plus précieux d'Aspark. Et il en faudra quelques-uns au constructeur d'Osaka pour vendre son modèle, d'autant plus qu'au niveau autonomie la Owl ne sera pas la mieux placée sur le marché (on parle ici de 300 km).

A Paris, Aspark a ouvert le carnet de commande de la Owl, dont la version définitive sera présentée d'ici à 2020 pour une entrée en production cette même année. Aspark demande une avance de 1.15 million de dollars (non remboursable) à ses acquéreurs potentiels, le prix du véhicule étant fixé à 3.6 millions de dollars. Là encore, Aspark n'a pas manqué de surprendre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.