80 km/h : et si le Gouvernement faisait fausse route ?

Chargement en cours
 80 km/h : et si le Gouvernement faisait fausse route ?

80 km/h : et si le Gouvernement faisait fausse route ?

1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 10 janvier

C'est désormais acté : le 1er juillet prochain, la limitation de vitesse passera à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens dont les voies ne sont pas séparées par une barrière. En d'autres termes, ce sont la plupart des départementales (400 000 km) qui sont concernées. Sur le papier, la démarche est louable. Notre pays a connu, ces trois dernières années, une hausse du nombre de morts sur les routes. En 2016, 55% des accidents mortels (1 911 personnes) ont eu lieu sur les axes qui vont voir leur vitesse maximale autorisée baisser. Ainsi, selon le Premier Ministre, Edouard Philippe, cette mesure permettrait de sauver « 350 à 400 vies » par an.

Pour tenter de faire passer la pilule, le Gouvernement ne manque pas d'aligner les chiffres. Les Français craignent que ce « ralentissement » leur fasse passer beaucoup plus de temps sur les routes ? Pas de panique. Sur un trajet de 10 km, la différence est inférieure à 1 minute. Elle est de 4 minutes sur 50 km et de 17 minutes sur 200 km. Effectivement rien de dramatique. Mais les autres données avancées sont davantage sujettes à caution.

Ainsi, selon Bison Futé, cette baisse de la vitesse ferait chuter la consommation de carburant de 0,6 à 1 l/100 km. Et de sortir l'argument qui ne manquera pas de toucher nos concitoyens : l'économie réalisée au poste carburant sera de 120 euros par an et par automobiliste en moyenne. Pour les possesseurs de modèles récents sans doute, car ceux-ci sont tout à fait capables de rouler en cinquième ou en sixième à très bas régime. Mais, pour nombre de voitures plus anciennes, circuler à 80 km/h au lieu de 90 km/h empêchera l'utilisation du dernier rapport de boite, faisant ainsi augmenter le régime moteur, et donc la consommation... ainsi que la pollution.

Le raccourcissement des distances de freinages est également mis en avant. Des chiffres fournis par la Sécurité Routière indiquent qu'en cumulant le temps de réaction et celui de freinage, il faut 108 m pour s'arrêter à 90 km/h et « seulement » 88 m à 80 km/h. Une distance conséquente, mais à priori peu en rapport avec la capacité des automobiles modernes. D'autant que dans une vidéo de juin 2012, la même Sécurité Routière annonçait une distance de 78 m pour une voiture lancée à 90 km/h, temps de réaction compris.

Cette nouvelle réglementation aura également un coût pour la collectivité, celui du changement de la signalisation. Selon Matignon, il faut tabler sur 5 à 10 millions d'Euros qui seront intégralement pris en charge par l'Etat. Mais comme la nouvelle limitation de vitesse devrait rapporter plusieurs dizaines de million d'Euros grâce aux amendes supplémentaires pour excès de vitesse, l'affaire ne semble pas si mauvaise. Demeure un point crucial pour la sécurité qui n'a pas été évoqué, celui du manque de vigilance. Certains spécialistes craignent, en effet, qu'une moindre vitesse favorise l'endormissement ou incite davantage les automobilistes à détacher leur regard de la route.

 
1193 commentaires - 80 km/h : et si le Gouvernement faisait fausse route ?
  • avatar
    fonducreux -

    A mon sens l'une des causes importantes de l'augmentation d'accidents réside dans le détournement de l'attention qu'est susceptible de provoquer l'usage d'un smartphone au volant.
    ( de la réception d'un appel le moins perturbant à l'émission de SMS ou de mail(pourquoi pas !!) en passant par l'envoi d'appel même en connexion bluetooth)
    La mesure de limitation de vitesse aura un effet à la marge mais elle rapportera gros aux finances publiques !
    Automobilistes: à vos portefeuilles !!

  • avatar
    chrisdifa1 -

    On ne parlera plus quand les radars, comme dans d'autres pays d’Europe, seront adaptables aux conditions de circulation et pas réglés opportunément sur 80 quel que soit le lieu l'heure ou les conditions météo. En clair quand vous roulez en pleine ligne droite aux heures qui ne sont pas de pointe et par beau temps le 80 ou même le 90 ou même le 110 ou le 130, selon les routes, sont bien des vitesses pompe à fric. Il n'y a que l'hypocrisie de nos politiques qui permet de prétendre autre chose. Et nous prendre pour des c... en le faisant, tant ils ont conscience qu'ils ne nous leurrent pas, ne les fait même pas hésiter. C'est dire la considération qu'ils nous portent. De plus rouler à 80 est une aberration car la majorité des véhicules sont réglés pour que 80 soit le haut d'un rapport de vitesse alors que 90 est le bas. Donc surconsommation tant pis pour l'écologie la planète mais tant mieux pour les taxes qui rentrent et le porte monnaie des élites... Vous avez dis "pompe à fric". J'insiste avec "dindons de la farce" !!!
    Et c'est un fervent défenseur de la nécessité des limitations de vitesse qui vous le dit. L'encadrement de la vitesse, comme du comportement sur les routes en général, est nécessaire pour améliorer la sécurité. La manière d'y parvenir est plus que contestable et détestable. L'efficacité de telles mesures est plus que douteuse tant elles sont décrédibilisées.

  • avatar
    coplan -

    Personne n'a encore compris que la limitation à 80 km/h n'est là que pour récolter de l'argent. A force de faire des cadeaux aux riches les autres doivent payer! On n'entend pas les associations automobiles ni celle des motards, bizarre. A quand lancer un boycott de l'achat de tout véhicule neuf jusqu'à un retour en arrière!

  • avatar
    couler -

    3 morts dans un 4*4 qui roulait a presque 200 km/h Mais on va sanctionner le chauffeur qui roulera a 85km Il y a un probleme quand meme !!!!
    C'est une rentrée d'argent qui intéresse celui qui se fait retirer son permis roulant avec voiture de fonction pour besoin personnel

  • avatar
    rognon -

    Ce n'est pas la vitesse qui tue; ce sont les comportements.
    A réviser, également, l'état déplorable de certaines routes.
    On ne peut, hélas, doubler...tripler le contingent de gendarmes pour des raisons évidentes de budget...Par contre des radars et des caméras placés aux bons endroits, c'est à dire sur des zones reconnues comme réellement dangereuses, cela, nos progrès technologiques nous le permettent à , relativement, peu de frais.
    Soyons donc résolument efficaces et conservons le 90 et 130 km / heure sauf cas particulier de sections dangereuses.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]