80 km/h : bientôt la marche arrière ?

Chargement en cours
80 km/h : bientôt la marche arrière ?
80 km/h : bientôt la marche arrière ?
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 31 janvier

Le passage à 80 km/h, contre 90 km/ précédemment, des routes départementales à voie simple est l'une des mesures ayant le plus rencontré d'opposition de la part de la population depuis l'arrivée d'Edouard Philippe à Matignon. Les premiers résultats du Grand Débat National lancé suite au mouvement des Gilets Jaunes confirment cette ire. Si le Premier Ministre continue à défendre bec et ongle cette décision, Emmanuel Macron semble prêt à revenir partiellement dessus.

Pas question, évidemment, de revenir à la limitation globale précédente. Le chef de l'Etat envisage, en revanche, de confier aux Conseils Départementaux la possibilité de rebasculer certains axes, sous-entendu les moins dangereux, à 90 km/h. Une façon de tenter de calmer les automobilistes sans prendre la responsabilité d'une augmentation de la vitesse maximale autorisée.

Naturellement, cette possibilité fait bondir les associations de sécurité routière. Pour Chantal Perrichon, présidente de la Ligue de lutte contre la violence routière, « si chaque département fait sa tambouille, ce n'est pas un aménagement, mais la fin de la mesure ».

Rappelons que, selon Edouard Philippe, cette mesure, entrée en application le 1er juillet dernier, a permis de sauver 116 vies.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.