4 G et web en voiture : la vision de Continental

Chargement en cours
4 G et web en voiture : la vision de Continental
4 G et web en voiture : la vision de Continental
1/7
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 5 juin

L'équipementier automobile a transformé une Citroën Cactus en un smartphone sur roues. L'auto préfigure ce que l'on pourrait avoir prochainement à bord.

Pour la plupart des automobilistes, Continental est un fabricant de pneus. Mais le groupe allemand mène bien des activités dans l'automobile. Il travaille entre autres sur la voiture connectée, et plus particulièrement à Rambouillet, en région parisienne, où sont testés les services de demain.

Ainsi, Continental a voulu intégrer dans un véhicule toute la puissance de la 4 G et la simplicité d'affichage du web.

Quand on entre dans le véhicule, on se retrouve face à une tablette géante. Cette tablette tactile à l'ergonomie très fluide permet de passer facilement d'un menu à l'autre. Elle fonctionne aussi en mode vocal pour éviter les distractions.

On peut par exemple piloter un service comme Deezer à la voix, en énonçant le nom du chanteur qu'on veut écouter.

L'intérêt de la plateforme de Continental est qu'on peut agréger des services qui viennent de partenaires. Par exemple, le guidage apparaît en mode simplifié sur l'afficheur au dessus du volant, mais on peut avoir les images de Google Street View si on veut voir des détails. Avec le doigt, on peut même faire défiler les images comme si on évoluait en mode 360.

La Cactus revue par Continental introduit aussi du e-commerce. Par exemple, si la voiture constate qu'un pneu est sous-gonflé, elle peut afficher la page web d'un spécialiste qui va prendre le rendez-vous en ligne et réaliser l'intervention dans la foulée.

Techniquement, les possibilités sont immenses. Encore faut-il que les constructeurs aient la volonté d'ouvrir leur écosystème à des tiers. Ils s'y refusent pour l'instant pour des raisons de sécurité. Mais, cela changera peut-être sous la pression des clients.

En tout cas, Continental réfléchit déjà ce que la 5 G pourrait apporter à bord avec encore plus de rapidité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.