Yamaha Tracer 9 GT+

Chargement en cours
1/8
© Yamaha
A lire aussi

, publié le 18 juin

Forte de son 3 cylindres et de ses excellents chiffres de vente, la Yamaha 9 GT ajoute un « + » dans son appellation. Mais que se cache-t-il derrière ce signe ?



Dans sa version CP2 de 700 cm3, comme dans celle dotée du puissant trois cylindres de 900 cm3, la Yamaha Tracer constitue l'épine dorsale du segment des motos de tourisme sportives de Yamaha. En 2018, la Tracer 9 GT est venue compléter la gamme. Son équipement plus riche visait à améliorer ses prestations. C'est à présent au tour d'une Tracer 9 GT+ de rejoindre cette famille. La base de cette nouvelle venue est globalement similaire à celle de la GT, mais l'équipement électronique est d'un tout autre ordre. Il s'agit d'une technologie basée sur le contrôle par radar qui devrait rendre la conduite de la GT+ plus sécurisante, plus agréable et mieux adaptée à la densité de la circulation.

Piqûre de rappel

Yamaha nous a proposé un parcours de 215 km sur quelques-unes des plus belles routes de Sardaigne. Un parcours composé de grandes courbes rapides, de petites routes sinueuses et de tronçons bien rectilignes pour tester correctement le système de radar. L'embrayage est facile, mais le levier est un peu trop éloigné du guidon pour moi. En ajustant la tension du câble, on rectifie le tir. Mais sur une machine de cette catégorie, un levier aurait été préférable. D'entrée de jeu et, comme toujours avec ce moteur trois cylindres, la puissance est bien répartie. L'étagement de la boîte de vitesses à six rapports convient parfaitement à ce type de motorisation. Ça enroule à tous les régimes dans une sonorité envoûtante. Nous arrivons progressivement dans une zone de longues courbes rapides.

Et le mode Sport ?

Le moment semble venu de passer en mode Sport. Sur ce mode, le trois cylindres réagit de manière encore plus directe et vous incite à adopter une conduite vraiment sportive. Le fonctionnement du quickshifter est carrément bon ; ce qui ne fait qu'ajouter du plaisir au guidon de cette Tracer GT+. Autre avantage, ce nouveau quickshifter ne désactive pas le régulateur de vitesse lorsque vous changez de rapport.

Réaction immédiate

Le régulateur de vitesse adaptatif fait partie du « pack + » et veille à ce que la distance avec le véhicule qui vous précède soit toujours respectée. Pour ce faire, Yamaha utilise un nouveau radar à ondes millimétriques, un système d'à peine 200 grammes capable de mesurer au millimètre près la distance qui vous sépare du véhicule qui précède. Si vous le souhaitez, vous pouvez quadrupler cette distance entre une seconde et deux secondes à l'aide d'un bouton situé sur le commodo gauche, ce qui rend le système relativement dépendant de la vitesse.

Quel confort !

Si le véhicule qui vous précède ralentit, la Yamaha fait de même. Si le véhicule qui vous précède accélère, la Yamaha accélère avec lui. Dans les deux cas, cette intervention technique semble très naturelle et il devient vite évident que ce système apporte du confort et donc moins de fatigue. Cette technologie vous assiste également lorsque vous dépassez le véhicule qui vous précède. Dès que vous activez les clignotants, la vitesse augmente automatiquement pour que le dépassement se fasse en douceur. Cela semble un peu étrange au début, mais ça fonctionne parfaitement.

Encore plus fort

La situation est encore plus intrusive lorsque le système fonctionne en courbe. Les données de mesure de l'IMU à 6 axes sont alors utilisées pour contrôler le régulateur de vitesse et limiter les ajustements de vitesse en fonction de l'angle d'inclinaison. La Yamaha Tracer GT + est équipée d'une suspension à commande électronique KYB (double réglage) et le régulateur de vitesse actif contrôlera également cette suspension. S'il doit décélérer fortement, il activera d'abord le frein moteur, puis les freins et ajustera l'amortissement de la fourche avant et de la suspension arrière. Vous pouvez bien sûr reprendre le contrôle total des opérations en désactivant le régulateur en freinant, débrayant ou par rotation inverse de la poignée de gaz.

Freinage puissant

La Tracer GT+ est aussi la première machine aux trois diapasons à être équipée du Yamaha Unified Brake System. Ce système de freinage commutable utilise toutes les données du régulateur de vitesse, mais n'intervient que s'il détecte que la force de freinage du pilote est insuffisante pour éviter une collision. Le système augmente alors la pression de freinage et optimise le réglage de la suspension. En outre, il assure une répartition optimale de la force de freinage entre les freins avant et arrière. Comme si cela ne suffisait pas, il vous aidera également à freiner dans les virages. Si vous freinez trop fort en fonction de l'angle d'inclinaison, le système intervient et ajuste à la fois la pression de freinage et l'amortissement de la suspension. Le résultat de tout cela est assez impressionnant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.